Concert des Daft Punk à Coachella en 2006.
Concert des Daft Punk à Coachella en 2006.
Concert des Daft Punk à Coachella en 2006. ©AFP - KARL WALTER
Concert des Daft Punk à Coachella en 2006. ©AFP - KARL WALTER
Concert des Daft Punk à Coachella en 2006. ©AFP - KARL WALTER
Publicité
Résumé

Comme si ça ne suffisait pas tout ce qui nous tombe dessus depuis quelques semaines, il fallait en plus que les Daft Punk splittent.

En savoir plus

Ce n’est pas tous les jours que l’on assiste à l’explosion d’une étoile - comme le suggère la vidéo qu’ils ont publiée pour acter la chose - pas tous les jours que l’on rejoue la fin des Beatles, des Sex Pistols ou Oasis. 

Après tout c’est peut-être mieux ainsi, plutôt que de continuer jusqu’à trop tard comme les Stones à grands coups de musique pour remplir les stades, les Daft Punk ont décidé d’en finir avant le dernier stade du succès. Alors c’est vrai, ça tombe mal. La France n’est pas au mieux en ce moment, on regarde passer les vaccins russes et chinois, la french theory ça eut payé, il nous restait la « French Touch ». 

Publicité

Le plus bel exemplaire de notre collection n’est plus, on va finir par embaumer Justice, Phoenix et Air de peur qu’il leur arrive malheur, Jean Michel Jarre pas la peine c’est déjà fait. Bientôt le seul exemplaire de « french touch » qu’il nous restera, ça sera Bernard Guetta (désolé je n’ai pas pu m’en empêcher).  

Je pense à tous ceux qui n’ont jamais vu les Daft Punk en concert, ça vous apprendra à procrastiner, c’était avant ou jamais. Remarquez,  à 5000 maximum et tout le monde assis, on ne risquait pas une réédition. Les Daft punk ne sont plus, ce qui va nous épargner au moins d’attendre leur prochain album et permettra de prendre la mesure de ce qu’ils ont apporté à la musique et au vedettariat à une époque où la célébrité est la valeur suprême. 

Le moyen âge chrétien chérissait les martyrs et la modernité médiatique chérit la célébrité. Le groupe le plus connu au monde n’a pas de visage, je n’ai pas dit qu’ils n’avaient pas de face, mais en tout cas ils ne sont connus que pour leur face B et leur face A. 

Pas la peine de convoquer Lévinas pour expliquer ce qu’il faut de chutzpah, de culot, pour devenir célèbre casqué, sans que personne, ou presque, ne vous reconnaisse. Les Daft Punk ont innové parce qu’ils ont inventé la célébrité anonyme, ils existent désormais à l’égal des bourbaki et de l’inventeur du bitcoin. 

Rien ne pourra nous consoler après ce jour funeste, surtout pas la réécoute de Get Lucky parce que bon, à ce niveau-là, on a déjà été largement exposé, sauf peut-être ce nouveau slogan « Daft punk’s not dead ». 

À lire aussi : Les Daft Punk annoncent leur séparation (1993-2021)

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production