Le président (LR) de la Région Auvergne Rhône-Alpes Laurent Wauquiez.
Le président (LR) de la Région Auvergne Rhône-Alpes Laurent Wauquiez. ©Getty - Pascal Le Segretain
Le président (LR) de la Région Auvergne Rhône-Alpes Laurent Wauquiez. ©Getty - Pascal Le Segretain
Le président (LR) de la Région Auvergne Rhône-Alpes Laurent Wauquiez. ©Getty - Pascal Le Segretain
Publicité

Déclarer "Laurent Wauquiez est le meilleur candidat", voilà une forme de libéralisme courtisan; après le laisser-faire, le lécher-faire…

Vit-on encore en monarchie ? C’est compliqué ça comme question, mais ce que je peux vous citer la plus belle phrase du jour, signée Michèle Alliot-Marie laquelle s’exclame dans Le Figaro du jour « Laurent Wauquiez me semble être le meilleur candidat ».Dire « Wauquiez me semble être le meilleur candidat » est une manière particulièrement performante de voler au secours de la victoire, une manière de révéler la puissance intacte de la courtisanerie, la courtisanerie en milieu démocratique. 

Les régimes changent, la cour, elle, demeure. Car il est essentiel de montrer au président de demain que l’on saura se montrer servile jusqu’au bout, une stratégie jamais décevante en politique.

Publicité

« J’assume cette dimension amoureuse avec Emmanuel Macron » déclarait Christophe Castaner ; il a bien fait, c’est lui aujourd’hui qui s’est vu offrir la tête du parti présidentiel. Du choix de Castaner pour Macron à celui de Michèle Alliot-Marie, ces politiques retrouvent les gestes ancestraux des courtisans, rapportés par La Bruyère, ceux que le mémorialiste appelait des « ensorcelés de la faveur » : « ils montent l’escalier d’un ministre, écrivait-il, ils n’ont rien à dire et ils lui parlent, les voilà contents, ils lui ont parlé ».

Jadis les courtisans riaient avec Christian Clavier et chantaient avec Didier Barbelivien, hier, ils adoraient faire du golf ou manger des ortolans avec Mitterrand, se délectait de tête de veau et d’art premier sous Chirac, maintenant ils iront à la pêche aux moules au Touquet. 

C’est formidable la démocratie c’est un régime qui élit le meilleur d’entre nous, tant ce meilleur d’entre nous est entouré de tous les égards et de toutes les caresses, à l’origine, quand son pouvoir est le plus fort, le désir n’étant jamais aussi fort que lorsque le pouvoir est puissant. "Laurent Wauquiez est le meilleur candidat", voilà une forme de libéralisme courtisan; après le laisser-faire, le lécher-faire…

L'équipe