.
.
. ©Getty -  Marcos del Mazo
. ©Getty - Marcos del Mazo
. ©Getty - Marcos del Mazo
Publicité
Résumé

Ben non, c’est évidemment le nom de la scoumoune, ou du schlemazel, selon que vous préférez le dire en arabe ou en yiddish…

En savoir plus

AstraZeneca ne porte plus chance, puisque rien ne se passe comme prévu, le vaccin Dacia, pardon AstraZeneca, accumule les bourdes et les bévues. Avant sa mise sur le marché, on s’était rendu compte que le laboratoire s’était planté dans le dosage des doses pendant l’essai de phase III. L’Afrique du Sud l’a déclaré peu efficace sur le variant sud-africain. Puis, il y eut la non-recommandation pour les personnes de plus de 65 ans. Puis l’apparition de thromboses qui l’a fait non recommander pour les personnes de moins de 55 ans. Bref, même si les médecins le déclarent parfaitement efficace et sûr, je m’empresse d’insister, le vaccin AstraZeneca est le mal aimé. D’où une décision comme on n’en attendait plus – le renommer. 

C’est Le Point d’hier qui nous a appris cela ; le vaccin AstraZeneca change de nom… Enfin change de nom, disons que pour l’instant il n’en avait pas, mais là il va en avoir – il va s’appeler Vaxzevria. Une sacré aubaine au Scrabble, Vaxzevria mot compte triple, ça va chercher dans les 50 points. De surcroit sans supplément de prix, et sans changement de formule, je précise, le vaccin va changer de packaging, et ça c’est une sacrée bonne nouvelle pour ceux qui veulent faire du « unboxing » de vaccin, vous savez ces vidéos où l’on ouvre une boîte en sautant de joie, et bien maintenant vous allez pouvoir dépiauter votre AstraZeneca, pardon votre Vaxzevria tranquillement. 

Publicité

Alors évidemment, tout cela renvoie à ces multiples sociétés qui ont changé de nom après un moment douloureux dans leur carrière. Le Crédit lyonnais, devenu après le scandale du Crédit lyonnais, LCL; la Compagnie générale des eaux, pompe à phynance de la classe politique est devenue Vivendi; et StopCovid est devenu TousAntiCovid. On ne peut qu’être touché par ces efforts touchants pour repackager ce vaccin, la croyance que si l’on change le nom, on change la chose, bref l’alliance de la métaphysique médiévale et de la médecine uptodate… un effort d’autant plus touchant que pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, tout le monde connaissait enfin le nom d’un vaccin.