Un yacht dans le port d'Ajaccio, en Corse, le 17 juillet 2017.
Un yacht dans le port d'Ajaccio, en Corse, le 17 juillet 2017.
Un yacht dans le port d'Ajaccio, en Corse, le 17 juillet 2017. ©AFP - HAUKE-CHRISTIAN DITTRICH
Un yacht dans le port d'Ajaccio, en Corse, le 17 juillet 2017. ©AFP - HAUKE-CHRISTIAN DITTRICH
Un yacht dans le port d'Ajaccio, en Corse, le 17 juillet 2017. ©AFP - HAUKE-CHRISTIAN DITTRICH
Publicité
Résumé

Enfin un vrai débat en perspective…Absolument, un bon débat comme on les aime, qui fait beaucoup de bruit et qui produit peu de sens. Je veux parler du débat autour de la modification de l’ISF avec la non-taxation, ou la taxation des Yachts.

avec :

Guillaume Erner (Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture).

En savoir plus

Un débat formulé autour d’une interrogation éthique fondamentale, digne de Paul Ricœur : faut-il taxer les Yachts ? La réponse, à ma gauche oui évidemment, en voilà un bon symbole ; à ma droite, non évidemment, sinon les riches refuseront de revenir à bon port. Autour de la question des Yachts je vous promets des heures de débat, de commentaires, d’amendements et de contre amendements et tout ça pourquoi ?

Je cite le canard enchainé du jour : pour 45 Yachts, j’ai bien dit 45 Yachts immatriculés en France, lesquels sont bien souvent possédés par des sociétés bidons, et loués à leur vrai propriétaire, un procédé qui permet de toute façon d’échapper à l’ISF puisque le yacht en question est loué et non possédé. Mais ce n’est pas grave, on va pouvoir remettre les petits plats dans les grands, comme au bon vieux temps de la taxe à 75 % sur les salaires supérieurs à 1 million d’euros, taxe qui a entrainé l’élection d’un président en France, 5789 heures de débats à la radio et à la télévision et trois forêts déforestées.

Publicité

Pourquoi ? Pour rien, pour une « taxounette » qui a existé deux ans auprès de trois joueurs de foot - les autres de toute façon se sont arrangés autrement, mais enfin l’essentiel c’est que le symbole soit là. Enfin essentiel, on ne sait pas trop pour qui, peut-être pour la nation parce que la France est un pays symbolique. Donc maintenant on va pouvoir prendre les yachts à l’abordage, cela évitera de réfléchir à une vraie et grande réforme fiscale, une vraie et grande réforme fiscale qui doit être perdue quelque part sur le radeau de la méduse.

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production