Page manuscrite de Un hiver à Majorque, de George Sand - Reproduction Inagrama Editorial
Page manuscrite de Un hiver à Majorque, de George Sand - Reproduction Inagrama Editorial
Page manuscrite de Un hiver à Majorque, de George Sand - Reproduction Inagrama Editorial
Publicité
Résumé

Oui, pire qu’une nouvelle guerre, une nouvelle guerre scolaire. Parce qu’en France, il y a pire encore que les guerres de religion, les émeutes de la faim : il y a les querelles scolaires.

En savoir plus

Dans le prolongement de la guerre nucléaire, celle déclenchée par la réforme de l’orthographe, de la guerre bactériologique, provoquée pas les méthodes d’apprentissage de la lecture ou des guerres de position, provoquées par l’enseignement de la grammaire, voici la querelle de l’écriture.

Et quand je parle de l’écriture, je parle de la graphie, autrement dit de la capacité d’écrire à la main. Selon Le Figaro du jour, 10 à 30 % des élèves - le trait est large je vous l’accorde - écriraient comme des sagouins, pattes de mouches, tête de cafards, oreilles de fourmis, bref 10 à 30 % des élèves écriraient en hiéroglyphes et le problème, c’est que l’on est sans nouvelle de la pierre de rosette.

Publicité

Face à ce constat, je vous promets une guerre totale, parce que l’on va avoir droit à un vrai bon affrontement entre moderne et tradis, pire encore que celui qui annonce que la calculette rend obsolète l’apprentissage des tables de multiplication. Sur le mode « puisque l’on a un clavier, à quoi bon les tanner pour qu’ils sachent écrire avec un stylo », il semblerait même à en croire Le Figaro, qu’en Finlande et aux Etats-Unis, on ait déjà lâché l’affaire.

D’un côté on trouvera donc les tradis, ils pourront enrôler Paul Valéry, lequel estimait que le fond était une forme impure, en somme que la manière dont on écrivait influait sur ce que l’on écrivait. On a déjà vu la dentelle de correction de Flaubert, les petits collages de Malraux, le flux à main tendu d’Aragon… Les modernes eux, considéreront qu’une nouvelle écriture est en gestation, ni meilleure ni pire que l’ancienne, différente.

Quant à moi, ma position est arrêtée, elle consiste à affirmer avec force… ah ben mince, je n’arrive pas du tout à me relire.

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Guillaume Erner
Guillaume Erner