Breakfast at Tinffany's (Diamants sur canapé),
Breakfast at Tinffany's (Diamants sur canapé), -  Blake Edwards, 1961
Breakfast at Tinffany's (Diamants sur canapé), - Blake Edwards, 1961
Breakfast at Tinffany's (Diamants sur canapé), - Blake Edwards, 1961
Publicité

L'écrivaine et productrice Michèle Halberstadt revient sur le film qui a bouleversé son enfance, "Breakfast at Tiffany's"...

Nous avons rencontré la productrice et écrivaine Michele Halberstadt qui a publié récemment Née quelque part aux editions albin michel, un livre dans lequel elle fait de son patronyme sa patrie littéraire, où elle remonte le fil des générations et croise deux destins, celui de son père, et celui de Max Halberstadt, gendre de Freud dont nous connaissons les portraits photographiques. Un retour aux origines et un questionnement sur les fondements de l’identité qui la font voyager entre l’Allemagne, la Pologne, et même l’Afrique du Sud…

Née quelque part, Michèle Halberstadt
Née quelque part, Michèle Halberstadt
- Albin Michel, 2021

 Mais pour son idée culture, c’est vers une destination qu’elle nous emmène, et vers une autre source d’inspiration : le cinéma ! 

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'équipe