Publicité
En savoir plus

Mêmes les pires choses ont une fin, et nous pouvons espérer atténuer le réchauffement climatique dans les années qui viennent. Problème : tout le monde n’est pas d’accord sur la méthode. L’émission d’aujourd’hui porte sur les formes d’adaptations au réchauffement de la planète, qu’elles soient douces ou bien plus brutales.

Banière sur l'Ile de Ré
Banière sur l'Ile de Ré
© Radio France

Une méthode radicale : la géo-ingénierie propose de régler le problème par la technologie. Nous verrons que ce n’est pas une idée neuve dans l’Histoire.

Publicité

Une méthode plus douce : l’adaptation. Nous allons sur l’île de Ré voir comment les habitants se préparent à une montée progressive des eaux.

Pour le dernier « entretien », nous avons réuni non pas un, mais deux trentenaires actifs, chacun dans leur domaine, sur les questions climatiques : la bloggeuse et économiste Anne-Sophie Novel aux côtés de l’architecte Nicolas Delon.

> Feuilleton avec Bruno Latour : Episode 5 : "Les étudiants négocient l’avenir du climat"

Écouter

19 min

Avec aussi :

Farid Abdelouahab, auteur, historien de l’art et commissaire d’exposition

Sébastien Grevsmühl, historien des sciences

Dominique Bourg, philosophe

Bronislav Szersynski, directeur du departement de sociologie à l’université de Lancaster

Jean-François Beynaud, ostreiculteur sur l’île de Ré

Jacques Boucard, habitant de l’île de Ré, ancien maire de Sainte-Marie de Ré

Virginie Duvat, géographe

Nathalie Bellanger, membre du « London Climate Change Patnership » à la mairie de Londres

Aude Lemonsu, Chercheuse à météo France et au CNRS sur la problématique de l’adaptation des villes au changement climatique

Jean-Michel Soubeyroux, climatologue à Météo France

Anne-Sophie Novel, journaliste et blogueuse spécialisée dans l'écologie, les alternatives durables et la consommation locale

Nicolas Delon, architecte

Stavrus Papavacellio, étudiant à l’AA (école d’architecture Londonienne)

Tom Fox, étudiant à l’AA (école d’architecture Londonienne)

Robin Dugord, participant au projet « Make it work »

et des étudiants de Sciences Po

Bruno latour, sociologue et historien des sciences

Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Franck Lilin
Réalisation