Philippe Moreau-Defarges, photo libre de droit dans le cadre de la sortie du livre "Une histoire mondiale de la paix" (Odile Jacob)
Philippe Moreau-Defarges, photo libre de droit dans le cadre de la sortie du livre "Une histoire mondiale de la paix" (Odile Jacob)
 Philippe Moreau-Defarges, photo libre de droit dans le cadre de la sortie du livre "Une histoire mondiale de la paix" (Odile Jacob) - DRFP
Philippe Moreau-Defarges, photo libre de droit dans le cadre de la sortie du livre "Une histoire mondiale de la paix" (Odile Jacob) - DRFP
Philippe Moreau-Defarges, photo libre de droit dans le cadre de la sortie du livre "Une histoire mondiale de la paix" (Odile Jacob) - DRFP
Publicité
Résumé

L'ancien diplomate et spécialiste des questions internationales, chercheur à l'IFRI Philippe Moreau Defarges analyse les causes et les conséquences de l'assassinat du général iranien Soleimani par les Etats-Unis avant de s'interroger sur les conditions d'une paix mondiale

avec :

Philippe Moreau Defarges (ancien diplomate, spécialiste des questions internationales et de géopolitique).

En savoir plus

Vendredi 3 janvier, lors d’une frappe ciblée sur l’aéroport de Bagdad, les Etats-Unis ont tué dix personnes dont un des hommes les plus puissants de la région, le général Ghassem Soleimani, artisan de l’expansion iranienne au Moyen-Orient, véritable icône dans son pays. L’opération, ordonnée par le président Trump, sonne comme une déclaration de guerre qui risque d’enflammer la région sinon le monde...

Avec Philippe Moreau Defarges, ancien diplomate, spécialiste des questions internationales et de géopolitique, auteur du livre Une histoire mondiale de la paix (Odile Jacob, parution le 15 janvier 2020).

Publicité

Trump s'est piégé, il a sous-estimé le nationalisme irakien qui est à la fois anti-iranien et anti-américain mais il demeure plus anti-américain. Il veut apparaître comme le cow-boy, il veut dire à ses électeurs qu'il a été fort quand il fallait. Mais se rend-il vraiment compte de ses actes ? 

Dans leurs réactions, chaque pays est dans son rôle mais tout le monde a peur de ces dérapages. C'est très dangereux et cela risque d’entraîner la Chine et la Russie dans une guerre au Moyen-Orient. Or, pour la Chine, tout ce qui affaiblit les Etats-Unis va la rendre plus forte. 

Les Etats-Unis ne pardonnent pas l'humiliation de l’affaire des otages à l'ambassade américaine de Téhéran en 1979. Aujourd'hui, ce que veut l'Iran c'est humilier Donald Trump qui  joue gros et risque de perdre sa présidence. 

La vie c'est la guerre. La paix c'est l'établissement d'un contrat social planétaire entre tous les hommes. L'Etat est irrémédiablement transformé par ce pacte social planétaire qui peut aussi avoir des mauvais côtés et faire craindre une gouvernance totalitaire. L'idée d'un contrat social planétaire peut être la meilleure comme la pire des solutions. 

Pour aller plus loin

En savoir plus : Iran : qui était Qassem Soleimani, figure du régime tuée par les Etats-Unis ?

Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Virginie Le Duault
Collaboration