F(l)ammes, la pièce de Ahmed Madani
F(l)ammes, la pièce de Ahmed Madani
F(l)ammes, la pièce de Ahmed Madani - François-Louis Athénas
F(l)ammes, la pièce de Ahmed Madani - François-Louis Athénas
F(l)ammes, la pièce de Ahmed Madani - François-Louis Athénas
Publicité
Résumé

L’auteur et metteur en scène Ahmed Madani nous parle de sa dernière pièce, F(l)ammes, qui met en scène des récits de vie de jeunes femmes issues de l'immigration.

avec :

Ahmed Madani (metteur en scène).

En savoir plus

Sur scène elles sont dix femmes, la vingtaine. Elles s’appellent Ludivine, Anissa, Chirine, Dana, Haby, Inès, Laurène, Maurine, Yasmina. Elles défilent une à une pour venir devant nous raconter un bout de leur vie, faire part d’une petite brimade, d’une inégalité qui leur a été faite en raison de leur origine, de leur nature de cheveu, de leur couleur de peau ou de leur sexe. De leur histoire singulière et universelle, l’auteur Ahmed Madani a fait une pièce de théâtre qui a été créée en novembre 2016, et qui tourne en France depuis. F(l)ammes est en ce moment au théâtre de la Tempête à Paris.

La pièce F(l)ammes se joue jusqu'au 17 décembre au Théâtre de la Tempête.

Publicité

"F(l)ammes, réalisé avec des jeunes femmes issues des quartiers populaires, fait suite à Illumination(s) qui en constituait le versant masculin. Ahmed Madani souhaite ainsi faire découvrir de l’intérieur la réalité de ces jeunes Français vivant dans une zone urbaine sensible. Aucune étude sociologique ou démographique ne rendra compte des espoirs et des peines, des questions et des rêves qui animent ces jeunes gens. Aucun espace n’est aussi propice à leur partage que la scène. La puissance du théâtre se révèle dans ces moments où nous pouvons voir le monde avec les yeux d’un autre, et ainsi changer de regard. La question des femmes semble avoir été longtemps un point aveugle de l’histoire de l’immigration. La réalité de la jeune génération est plus complexe, plus riche et plus folle ou créative qu’on ne veut bien nous le dire. Et c’est le désir de raconter, de jouer, de danser et de chanter qui, en chaque interprète, va le mieux révéler sa sensibilité et refléter ses identités multiples et mouvantes. Cette création partagée constitue un vibrant témoignage : le récit que portent les jeunes filles à la fois les inclut et les dépasse ; et chacune se découvre « différente de sa différence », avec feu, avec flammes".