Pierre Lemaitre a fait paraître l'ultime volume de sa trilogie historique "Miroir de nos peines" chez Albin Michel le 2 janvier 2020.
Pierre Lemaitre a fait paraître l'ultime volume de sa trilogie historique "Miroir de nos peines" chez Albin Michel le 2 janvier 2020.
Pierre Lemaitre a fait paraître l'ultime volume de sa trilogie historique "Miroir de nos peines" chez Albin Michel le 2 janvier 2020. - ALEJANDRO GARCIA
Pierre Lemaitre a fait paraître l'ultime volume de sa trilogie historique "Miroir de nos peines" chez Albin Michel le 2 janvier 2020. - ALEJANDRO GARCIA
Pierre Lemaitre a fait paraître l'ultime volume de sa trilogie historique "Miroir de nos peines" chez Albin Michel le 2 janvier 2020. - ALEJANDRO GARCIA
Publicité
Résumé

Le romancier Pierre Lemaitre vient parler du dernier volet de sa trilogie sur l'entre-deux-guerres, "Miroir de nos peines". Sept ans après "Au-revoir là haut", prix Goncourt 2013, et deux ans après "Couleurs de l'incendie", c'est à la Débâcle et à l'Exode que l'écrivain s'est cette fois attelé.

avec :

Pierre Lemaitre (romancier, scénariste).

En savoir plus

Après l'énorme succès populaire de Au revoir là haut, qui lui a assuré une place de choix parmi les livres les mieux vendus de la décennie, suivi par Couleurs de l'incendie, Pierre Lemaitre revient avec le troisième et dernier volet de sa trilogie, Miroir de nos peines. Pierre Lemaitre y installe cette fois ses personnages dans entre avril et juin 1940, juste avant que l'Allemagne n'envahisse la France et bouleverse la vie de Louise, Désiré, Raoul, Gabriel, Fernand et les autres. 

J'essaye d'écrire comme si je racontais l'histoire à voix haute : ça fait partie de ma méthode stylistique. Le rythme parlé fait partie de mon projet. J'ai l'impression d'être plutôt un conteur". 

Publicité

Un livre n'échappe pas au siècle dans lequel il est produit (...) Le lecteur est aujourd'hui plus pressé, plus impatient. Les séries télé nous ont habitué à avoir des accroches très nerveuses, très puissantes. Quand on écrit pour ses contemporains, il faut se plier aux usages culturels qui sont les leurs. 

L'appel, l'interpellation du lecteur, on le retrouve dès Diderot, avec Jacques le fataliste, et cela a accompagné la littérature du XVIIIe et XIXe siècle. En tant que lecteur, lorsque Dumas dit "le lecteur se souviendra sûrement que...", ça me fait jubiler et me donne l'impression que Dumas s'adresse directement à moi. J'essaye de ne pas en abuser, mais cela fait partie du lien d'amitié que j'ai envie de nouer avec le lecteur.

Retrouvez ici deux extraits de "Miroir de nos peines", lus par Pierre Lemaître :

Premier extrait de "Miroir de nos peines" par Pierre Lemaitre

1 min

Second extrait de "Miroir de nos peines" par Pierre Lemaitre

2 min

Pour aller plus loin:

Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Virginie Le Duault
Collaboration
Roxane Poulain
Collaboration
Stéphanie Villeneuve
Production déléguée