Débats politiques : paroles, paroles, paroles ? (2ème partie)

Le deuxième débat de la primaire de la Belle Alliance Populaire, le  15 janvier 2017
Le deuxième débat de la primaire de la Belle Alliance Populaire, le  15 janvier 2017 ©AFP - Bertrand GUAY
Le deuxième débat de la primaire de la Belle Alliance Populaire, le 15 janvier 2017 ©AFP - Bertrand GUAY
Le deuxième débat de la primaire de la Belle Alliance Populaire, le 15 janvier 2017 ©AFP - Bertrand GUAY
Publicité

En ces temps de primaires, à droite et maintenant à gauche, la parole politique se fait abondante.

Avec
  • Vincent Trémolet de Villers Journaliste, directeur adjoint de la rédaction du Figaro.
  • Cécile Alduy professeur de littérature française à l’université de Stanford, chercheuse associée au Cevipof – Sciences Po

Trop souvent réduits à quelques phrases chocs, on a tendance à oublier que ces discours peuvent s’avérer plus signifiants qu’il n’y paraît. Par sa parole, son style, sa posture, chaque candidat tente de se distinguer de ses concurrents et de se faire l’incarnation de certaines valeurs : le travail, l’autorité, la justice sociale…

Quels usages les candidats font-ils des mots ? Quels registres, quels thèmes privilégient-ils et, à l’inverse, sur lesquels font-ils l’impasse ? Au-delà de leurs propositions, les candidats parviennent-ils par leurs mots à livrer leur « idée de la France » ?

Publicité

Pour en discuter ce matin, Guillaume Erner reçoit Cécile Alduy, professeur de littérature à Stanford , chercheuse associée au CEVIPOF à Sciences Po et auteur de Ce qu’ils disent vraiment. Les politiques pris aux mots (Seuil), et Vincent Tremolet de Villers, rédacteur en chef des pages Débats/Opinions du Figaro et du FigaroVox.

L'équipe