Donald Trump à la trump Tower (New York) le 13 janvier 2017
Donald Trump à la trump Tower (New York) le 13 janvier 2017 ©AFP - BRYAN R. SMITH
Donald Trump à la trump Tower (New York) le 13 janvier 2017 ©AFP - BRYAN R. SMITH
Donald Trump à la trump Tower (New York) le 13 janvier 2017 ©AFP - BRYAN R. SMITH
Publicité

A trois jours de son investiture officielle, les intentions de Donald Trump restent un mystère.

Avec

Porté au pouvoir après une campagne populiste, habitué des déclarations clivantes et improvisées, peu embarrassé par les incohérences de sa pensée et les contradictions de ses discours, le 45e Président des Etats Unis n’a pas eu besoin d’exposer de véritable doctrine pour se faire élire.

Présenté, de par ses méthodes et son profil, comme une candidature de rupture, le Président Trump pourrait paradoxalement s’avérer comme le continuateur logique d’une certaine tradition américaine. Née dans le combat esclavagiste des Etats du Sud, exposée par les dérives du Maccarthysme, alimentée par la désindustrialisation progressive du cœur du pays et sous-estimée par une gauche américaine progressivement coupée du monde ouvrier, la « contre-révolution Trump», n’est pas un accident de l’Histoire.

Publicité

Pour discuter de cette histoire américaine sont les conséquences seront mondiales, Guillaume Erner reçoit aujourd’hui Alexandre Adler dans Les Matins de France Culture.

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Sébastien Petitot
Production déléguée