Guy Sorman, 2004
Guy Sorman, 2004 ©AFP - JEAN-PIERRE MULLER
Guy Sorman, 2004 ©AFP - JEAN-PIERRE MULLER
Guy Sorman, 2004 ©AFP - JEAN-PIERRE MULLER
Publicité

Malgré le leitmotiv gouvernemental du « ça va mieux », la France semble vivre au rythme de son déclin. Le quinquennat de François Hollande semble devoir se résumer à une longue désillusion des espoirs de la gauche.

Avec
  • Guy Sorman Enseignant, écrivain, directeur d'un groupe de presse

Le chômage et les déficits sont structurels, la classe politique se discrédite un peu plus à chaque polémique et la campagne de 2017 s’annonce comme une longue course vers le populisme, la chronique anxiogène du tout étant assurée par l’hystérie de l’information en continu. A défaut de changer la vie, peut-être faut-il se contenter de changer d’avenir : alors que les nationalismes font leur retour en Europe et que la libre circulation pourrait être menacée par la remise en cause de Schengen, faut-il se hâter de quitter la France ?

Fils de réfugiés juifs ayant fui le nazisme, l’essayiste Guy Sorman a depuis longtemps pris les devants en partant s’installer à New York. Il est l’invité de Guillaume Erner dans les Matins de France Culture.

Publicité

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Sébastien Petitot
Production déléguée