Iran, les raisons de la colère (2ème partie)

Des manifestants portestent contre le coût de la vie, à Téhéran, en Iran, le 30 décembre 2017
Des manifestants portestent contre le coût de la vie, à Téhéran, en Iran, le 30 décembre 2017 ©AFP -  Crédit STRINGER / ANADOLU AGENCY
Des manifestants portestent contre le coût de la vie, à Téhéran, en Iran, le 30 décembre 2017 ©AFP - Crédit STRINGER / ANADOLU AGENCY
Des manifestants portestent contre le coût de la vie, à Téhéran, en Iran, le 30 décembre 2017 ©AFP - Crédit STRINGER / ANADOLU AGENCY
Publicité

Depuis jeudi, les Iraniens défilent dans de nombreuses villes du pays, notamment pour protester contre les difficultés économiques que traverse le pays, mais aussi pour réclamer des évolutions sociétales.

Avec
  • Nahal Tajadod Ecrivain, traducteur
  • Bernard Hourcade directeur de recherche émérite au CNRS et au centre de recherche monde iranien et indien, membre du comité de soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal.

Partie de Machdad, deuxième ville d’Iran et bastion de l’opposition au président réformateur Hassan Rohani, la contestation s’est propagée à travers le pays. Certaines manifestations ont dégénéré en violences. La télévision d’Etat iranienne a annoncé dimanche le décès de douze personnes. Le président Rohani a pris la parole pour reconnaître le droit des Iraniens à critiquer leurs institutions, mais aussi pour menacer les fauteurs de trouble de sévères punitions. Cette potentielle crise politique a pour toile de fond une ingérence américaine: le président Trump a exprimé son soutien au peuple iranien dans une salve de tweets extrêmement dépréciateurs envers le pouvoir. 

Comment ce mouvement de contestation peut-il évoluer? Peut-on le comparer aux manifestations de 2009, après la réélection jugée frauduleuse de l’ancien président Mahmoud Ahmadinejad? Alors que l’Iran se positionne depuis 2015 et la signature de l’accord sur le nucléaire iranien comme le leader de la région, quelles peuvent en être les conséquences géopolitiques? 

Publicité

Nous recevons ce matin l’écrivain d’origine iranienne Nahal Tajadod et Bernard Hourcade, directeur de recherches émérite au CNRS, géographe spécialiste de l’Iran.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

L'Invité des Matins
16 min

L'équipe