Nicolas Sarkozy lors du journal de 20H de TF1, le 22 mars 2018 à Paris
Nicolas Sarkozy lors du journal de 20H de TF1, le 22 mars 2018 à Paris ©AFP - HANDOUT / TF1
Nicolas Sarkozy lors du journal de 20H de TF1, le 22 mars 2018 à Paris ©AFP - HANDOUT / TF1
Nicolas Sarkozy lors du journal de 20H de TF1, le 22 mars 2018 à Paris ©AFP - HANDOUT / TF1
Publicité

Au-delà des bureaux des juges, c’est désormais dans les médias que semble se jouer l’essentiel des affaires politico-judiciaires.

Avec
  • Caroline MICHEL Journaliste à l'Obs
  • Hervé Lehman Avocat au barreau de Paris, ancien juge d'instruction

Tout comme l’avait fait François Fillon au lendemain des révélations du Canard Enchaîné sur l’emploi présumé fictif de sa femme, l’apparition de Nicolas Sarkozy au journal de 20h de TF1 dans la foulée de sa mise en examen dans l’affaire du financement supposé de sa campagne de 2007 par le régime libyen confirme une tendance de fond des démocraties occidentales : au-delà des bureaux des juges, c’est désormais dans les médias que semblent se jouer l’essentiel des affaires politico-judiciaires.

Ce nouveau mode de fonctionnement qui, des premiers soupçons aux ultimes délibérations, met sur la place publique les moindres détails et rebondissements de chaque affaire, semble satisfaire momentanément la soif de transparence des citoyens. 

Publicité

Pourtant il pourrait à terme finir par dévoyer l’outil judiciaire qu’il prétend renforcer. Sarkozy, la justice et les médias : faut-il faire le procès de la procédure ?

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Sébastien Petitot
Production déléguée