Orages, ô désespoir : les phénomènes climatiques extrêmes vont-ils devenir la norme ?

Des éclairs percent le ciel de Klitten en Allemagne en avril 2018
Des éclairs percent le ciel de Klitten en Allemagne en avril 2018 ©Getty - Florian Gaertner
Des éclairs percent le ciel de Klitten en Allemagne en avril 2018 ©Getty - Florian Gaertner
Des éclairs percent le ciel de Klitten en Allemagne en avril 2018 ©Getty - Florian Gaertner
Publicité

Entre grêle, foudre et pluies diluviennes, les orages ont frappé violemment le pays ces derniers jours. Avec 157 000 impacts de foudre au sol, la France a battu ce mois de mai son record depuis le début des recensements mis en place par Météo-France en 2000.

Avec
  • Frédéric Nathan Ingénieur prévisionniste à Météo France
  • Pascal Yiou climatologue, chercheur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE)

39 départements sont actuellement placés en vigilance orange du fait des intempéries. Alors que les phénomènes climatiques extrêmes, inondations, tempêtes, sécheresses ou incendies, semblent s’intensifier en France et dans le monde, s’agit-t-il de classiques épisodes météorologiques ou sont-ils la conséquence du réchauffement climatique ?  

L'équipe