Des habitants d'Allahabad à la dérive, après le débordement du fleuve Gange, en août  2016 en Inde. ©Reuters - Jitendra Prakash
Des habitants d'Allahabad à la dérive, après le débordement du fleuve Gange, en août 2016 en Inde. ©Reuters - Jitendra Prakash
Des habitants d'Allahabad à la dérive, après le débordement du fleuve Gange, en août 2016 en Inde. ©Reuters - Jitendra Prakash
Publicité
Résumé

L'accord de Paris sur le climat entrera-t-il en vigueur des cette année, plus vite que prévu? C'est probable au rythme où vont les choses. Un nombre suffisant de pays a déjà ratifié l'accord issu de la COP 21.

avec :

Jean-Paul Maréchal (maître de conférence en sciences économiques, à Paris Saclay), Hervé Le Treut (Physicien et climatologue, directeur de l’Institut Pierre Simon Laplace, membre de l’Académie des Sciences, professeur à Sorbonne Université et à l’Ecole Polytechnique.), Laurence Tubiana (Directrice de la Fondation européenne pour le climat, professeure à Sciences Po Paris et à l’université de Columbia).

En savoir plus

Et dans la perspective de la COP 22, qui aura lieu au Maroc au mois de novembre, il faut maintenant que les signataires importants, ceux qui émettent beaucoup de gaz à effet de serre, fassent un dernier effort pour que l'accord soit appliqué et applicable à tous.

"Pas trop tôt", soufflent les climatologues et les habitants des pays les plus touchés par les effets déjà sensibles du réchauffement.

Publicité

Pas trop tôt, c'est vrai, la maison brûle, les derniers chiffres sont accablants. Tellement d'ailleurs que même si les choses progressent plutôt dans le bon sens, l'impression reste d'une course au thermomètre, dans laquelle les politiques et les grandes instances internationales auront toujours un temps de retard.

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Lara Mercier
Collaboration
Antoine Tricot
Collaboration
Virginie Le Duault
Collaboration
Henri Le Blanc
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Lise Côme
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration