Le bac, et après ?

résultats du bac
résultats du bac ©Maxppp - Philippe Turpin / Beneluxpix
résultats du bac ©Maxppp - Philippe Turpin / Beneluxpix
résultats du bac ©Maxppp - Philippe Turpin / Beneluxpix
Publicité

Aujourd’hui, mardi 5 juillet, jour des résultats du bac 2016, que vont devenir les nouveaux bacheliers ? Le bac peut-il encore être la pierre angulaire de l’orientation des lycéens ?

Avec
  • Fabien Truong Professeur agrégé au département de sociologie de l’université Paris-8, ancien professeur de lycée en Seine-Saint-Denis
  • Armelle Nouis proviseure du lycée Hélène Boucher (Paris, 20e), co-auteure de deux études pour le centre de réflexion Terra Nova, intitulées « Comment sauver le BAC » et dernière en date « Réforme du BAC : défendre l’évaluation en contrôle continu ».

Ils sont plus de 695 000 à attendre, aujourd’hui, les résultats du bac. Issus des filières générales, technologiques ou professionnelles, la réussite ou non à cet examen conditionne leur entrée dans l’enseignement supérieur. Pourtant, pour une large part, ils connaissent déjà, depuis le début du mois de juin, leur affectation dans telle ou telle école ou université à la rentrée prochaine. On voit alors pointer la question de l’utilité du bac au sein d’un système scolaire conçu autour de la sacro-sainte application APB. Dans un rapport publié le 15 juin 2016, le think tank, proche du PS, Terra Nova, propose, non pas de supprimer le bac, mais bel et bien de le sauver. Alors, de quelle maladie est atteint cet examen qui fête cette année ses 208 ans ? C’est une des questions que nous poserons à nos deux invités Armelle Nouis, proviseure mais également co-auteur du rapport de Terra Nova et Fabien Truong, sociologue et ancien enseignant de SES en Seine-Saint-Denis qui réalise actuellement un documentaire, avec le réalisateur Mathieu Vadepied, autour de la question de l’orientation en classe de Terminale.