Le gouvernement peut-il encore gouverner ?

Députés quittant l'hémicycle pendant le discours de Manuel Valls, 5 juillet 2016
Députés quittant l'hémicycle pendant le discours de Manuel Valls, 5 juillet 2016 - REUTERS/Philippe Wojazer
Députés quittant l'hémicycle pendant le discours de Manuel Valls, 5 juillet 2016 - REUTERS/Philippe Wojazer
Députés quittant l'hémicycle pendant le discours de Manuel Valls, 5 juillet 2016 - REUTERS/Philippe Wojazer
Publicité

Utilisation de l'article 49.3, interdiction des manifestations, suspension de l'université d'été de la Belle Alliance, primaire de la gauche... Chaque jour la façon de gouverner du PS semble plus autoritaire. Mais est-ce le PS où les institutions de la Cinquième République qui sont en cause ?

Avec
  • Rémi Lefebvre professeur de sciences politiques à l'université de Lille 2 et chercheur au Centre d'études et de recherches administratives, politiques et sociales (CERAPS).
  • Marie-Anne Cohendet Constitutionnaliste, professeure de droit public à Paris I - Panthéon-Sorbonne, spécialiste des institutions de la Vème république

Le nouveau passage en force du Premier ministre à l’Assemblée nationale pour l’adoption de la loi Travail nous interroge sur la capacité du gouvernement à gouverner. Avec une majorité de plus en plus fragmentée au Parlement, Manuel Valls voit sa légitimité remise en question. « Déni démocratique» pour certains, cet autoritarisme ferait partie, pour d’autres, d’une stratégie à long-terme du Premier ministre en prévision de l’après-2017. C’est notamment ce que défend le professeur de sciences politiques à l’université de Lille 2, Rémi Lefebvre que nous recevons aujourd’hui. L’utilisation du 49-3 pose également la question de la réforme constitutionnelle, une VIe République est-elle nécessaire pour responsabiliser davantage le pouvoir du gouvernement ? C’est la position de Marie-Anne Cohendet, constitutionnaliste, spécialiste de la Ve République à l’université Paris 1.

Ecoutez ici la suite de l'entretien

Publicité

L'équipe