France, Région Normandie (ancienne Basse Normandie), Manche, Baie du Mont Saint-Michel, Ardevon, panorama sur le village et les champs
France, Région Normandie (ancienne Basse Normandie), Manche, Baie du Mont Saint-Michel, Ardevon, panorama sur le village et les champs
France, Région Normandie (ancienne Basse Normandie), Manche, Baie du Mont Saint-Michel, Ardevon, panorama sur le village et les champs ©AFP - Photo12 / Gilles Targat
France, Région Normandie (ancienne Basse Normandie), Manche, Baie du Mont Saint-Michel, Ardevon, panorama sur le village et les champs ©AFP - Photo12 / Gilles Targat
France, Région Normandie (ancienne Basse Normandie), Manche, Baie du Mont Saint-Michel, Ardevon, panorama sur le village et les champs ©AFP - Photo12 / Gilles Targat
Publicité
Résumé

Hier s'ouvraient les états généraux de l'alimentation. Nous revenons sur cet événement avec Jean-Baptiste Malet, auteur de "L'empire de l'or rouge", et Mathieu Asselin, auteur de "Monsanto. Une enquête photographique"

avec :

Jean-Baptiste Malet (journaliste, auteur et documentariste.), Mathieu Asselin (Photographe).

En savoir plus

Ces états généraux étaient une promesse de campagne du président Emmanuel Macron, dont l'idée avait été soufflée par Nicolas Hulot, ministre de l'écologie. Ils sont finalement menés par le ministre de l’agriculture Stéphane Travers et ce léger changement d'organisation est peut -être lourd de conséquence: il sera beaucoup plus question de sauver la filière agricole, qui en a par ailleurs bien besoin, que de s'interroger ce que nous mangeons.

La FNSEA, très présente dans ces états généraux, veut de meilleurs revenus pour les agriculteurs, une répartition des marges entre les différents acteurs - notamment dans la distribution. Les industriels sont aussi présents ainsi que les secteurs de la restauration, des transports, le but étant de dégager un plan de 5 milliards d’euros d'investissement à l'issue de ces travaux, prévus fin octobre.

Publicité

Mais alors quelle place pour d'autres questions, fondamentales aussi, comme la sécurité alimentaire - voire les dangers alimentaires -, quelle place pour les questions écologiques et environnementales? La confédération paysanne, par exemple, a regretté dès hier que les ONG soient mises à l'écart de cette première partie des travaux.

Ce matin nous avons voulu élargir ces questions en prenant à la fois du recul et de la distance géographique, avec nos deux invités.