Portrait de Jacques Toubon, Défenseur des droits  ©AFP - MARTIN BUREAU
Portrait de Jacques Toubon, Défenseur des droits ©AFP - MARTIN BUREAU
Portrait de Jacques Toubon, Défenseur des droits ©AFP - MARTIN BUREAU
Publicité
Résumé

Ce matin, Guillaume Erner reçoit le Défenseur des droits, Jacques Toubon.

avec :

Jacques Toubon (Défenseur des Droits).

En savoir plus

La lettre ouverte de Sarah Salmona, professeure handicapée, dans laquelle elle apostrophe le président de la République sur la réduction des heures d'aides humaines, met l’accent sur la difficulté pour les personnes handicapées de mener une existence « normale ». Une des missions du Défenseur des droits consiste à veiller entre autres au respect des droits des personnes handicapées. Jacques Toubon, actuel Défenseur des droits, est l’invité des Matins pour traiter des problématiques liées aux droits humains.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En tant que Défenseur des droits, quelle est votre réaction par rapport à la question du handicap ?

Publicité

Le handicap est le premier motif de discrimination dans les réclamations que nous recevons. Tous les jours nous préconisons des mesures. A la rentrée prochaine, il y aura probablement 350 000 enfants handicapés qui à tous les niveaux seront scolarisés dans les enseignements de droit commun. C’est un progrès formidable. Mais la culture du handicap, qui consiste à ce que les personnes handicapées soient traitées comme les autres, est très insuffisante en France. Jacques Toubon

J’ai toutefois été très frappé que la première communication qui ait été faite au conseil des ministres soit une communication sur le handicap. Cela peut donner un certain espoir aux personnes handicapées.

Vous avez fait part de votre inquiétude pour la situation des migrants, en particulier à Calais. Quelles sont les priorités pour l’accueil de ces migrants ?

Pour ce qui concerne les droits fondamentaux, la situation à Calais était d’une gravité inédite et sans précédent. Jusqu’à la fin de la semaine dernière, tout était fait pour que ces personne soient privées de nourriture et de boisson. J’ai entendu le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, dire « Nous en viendrons à bout ». Nous sommes dans une politique qui refuse l’application des droits fondamentaux à ces personnes, alors que ces droits sont universels et d’application inconditionnelle.

A ECOUTER: Réfugiés à Calais : l'approche sécuritaire de Gérard Collomb

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Retrouvez la deuxième partie de l'émission ici.

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Sébastien Petitot
Production déléguée