Agriculture française : allons-nous tous nourrir ?

Vue aérienne montrant un tracteur semant des grains dans un champ de céréales, le 25 mars 2017, à côté de Laon, France.
Vue aérienne montrant un tracteur semant des grains dans un champ de céréales, le 25 mars 2017, à côté de Laon, France. ©AFP - FRANCOIS NASCIMBENI
Vue aérienne montrant un tracteur semant des grains dans un champ de céréales, le 25 mars 2017, à côté de Laon, France. ©AFP - FRANCOIS NASCIMBENI
Vue aérienne montrant un tracteur semant des grains dans un champ de céréales, le 25 mars 2017, à côté de Laon, France. ©AFP - FRANCOIS NASCIMBENI
Publicité

Emmanuel Macron tenait hier à Rungis un discours consacré à l’agriculture afin de relancer les négociations entre les acteurs des Etats généraux de l’alimentation. Des associations dénoncent l’inefficacité des premières mesures annoncées. Pour en parler, nous recevons Sylvie Brunel et Nicolas Girod.

Avec
  • Nicolas Girod secrétaire national de la confédération paysanne, en charge du pôle élevage.
  • Sylvie Brunel Géographe, professeure à l'université Paris IV (Paris-Sorbonne)

Le président Emmanuel Macron tenait hier un discours consacré à l’agriculture depuis le marché de Rungis afin de relancer les négociations entre les acteurs des Etats généraux de l’alimentation. Promesse de campagne du candidat Macron, initiés en août par le ministère de l’Agriculture, ces Etats généraux affichent l’objectif de permettre une meilleure rémunération pour tous les acteurs de la filière agricole française et augmenter la sécurité alimentaire sur le plan sanitaire et environnemental. Après près de trois mois de négociations, les premiers résultats semblent mitigés et plusieurs associations dénoncent l’inefficacité des premières mesures annoncées.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour faire le point sur ces négociations et discuter de l’avenir de l’agriculture française, Guillaume Erner reçoit aujourd’hui dans Les Matins de France Culture la géographe Sylvie Brunel, et le secrétaire national de la Confédération paysanne Nicolas Girod, également éleveur dans le Jura de Vache Laitière en production Comté et Morbier.

Publicité
L'Invité des Matins (2ème partie)
24 min

L'équipe