Lundi 22 janvier, près d’Hassa  dans la province turque de Hatay, des rebelles syriens progressent aux côtés de l’armée turque vers la frontière syrienne
Lundi 22 janvier, près d’Hassa dans la province turque de Hatay, des rebelles syriens progressent aux côtés de l’armée turque vers la frontière syrienne
Lundi 22 janvier, près d’Hassa  dans la province turque de Hatay, des rebelles syriens progressent aux côtés de l’armée turque vers la frontière syrienne ©AFP - BULENT KILIC
Lundi 22 janvier, près d’Hassa dans la province turque de Hatay, des rebelles syriens progressent aux côtés de l’armée turque vers la frontière syrienne ©AFP - BULENT KILIC
Lundi 22 janvier, près d’Hassa dans la province turque de Hatay, des rebelles syriens progressent aux côtés de l’armée turque vers la frontière syrienne ©AFP - BULENT KILIC
Publicité
Résumé

Entre une Syrie toujours plongée dans le chaos savamment entretenu par le régime d’Assad et un Etat irakien fragile qui devra s’employer à enrayer la spirale des vengeances communautaires, les derniers combattants de ce chapitre de l’histoire islamiste pourraient trouver matière à rebondir.

avec :

Jean-Pierre Filiu (professeur des universités en histoire à Sciences Po (Paris). Il anime sur le site du quotidien "Le Monde" le blog "Un si proche Orient".).

En savoir plus

Bientôt quatre ans après son auto-proclamation depuis la ville irakienne de Mossoul, l’organisation « Etat Islamique » est en train de perdre tout ce qui constituait l’Etat qu’elle prétendait être devenue : son territoire, son armée, ses habitants et ses ressources. Après la chute de sa capitale irakienne en juillet, c’est son fief syrien de Rakka qui est repassé en octobre aux mains des forces kurdes. Si ces victoires successives de la coalition internationale sont des étapes importantes, elles ne constituent pourtant en rien le point final du combat contre Daesh et, au-delà, le phénomène djihadiste.

Entre une Syrie toujours plongée dans le chaos savamment entretenu par le régime d’Assad et un Etat irakien fragile qui devra s’employer à enrayer la spirale des vengeances communautaires, les derniers combattants de ce chapitre de l’histoire islamiste pourraient trouver matière à rebondir, dans le monde arabe ou ailleurs.

Publicité

Pour en discuter aujourd’hui dans Les Matins de France Culture, Guillaume Erner reçoit Jean Pierre Filiu, rejoint par et Hélène Sallon en secone partie d'émission.

39 min
Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Sébastien Petitot
Production déléguée
Alexandre Fougeron
Réalisation