Daniel Cordier et Marc Voinchet
Daniel Cordier et Marc Voinchet  ©Radio France
Daniel Cordier et Marc Voinchet ©Radio France
Daniel Cordier et Marc Voinchet ©Radio France
Publicité

En ce 8 mai 2013, Daniel Cordier est l'invité de Marc Voinchet.

Avec
  • Daniel Cordier secrétaire de Jean Moulin pendant la Seconde Guerre mondiale, historien, collectionneur d'art, galeriste et mécène

Au micro de Marc Voinchet, dans "Les Matins", Daniel Cordier se souvient du 8 mai 1945. Il était à Paris, il travaillait aux services de renseignements.

Pour moi, c'était fini depuis longtemps, la guerre. La guerre c'était la bataille, c'était le risque.

Publicité

L'ancien Combattant de la Libération insiste sur les chiffres de ceux qui se sont ralliés à l'armée du général De Gaulle pour en tirer cette conclusion : "Il n'y avait vraiment personne."

Au fond, je n'ai jamais fait la guerre que je souhaitais. Je voulais tuer des Boches, je n'en avais pas tué un seul. Et ça c'est affreux. J'avais les moyens, j'ai appris, j'étais un bon tireur. [...] Il y a une suite de circonstances qui m'ont toujours tenu en dehors des combats. Et je ne m'en suis jamais remis, parce que je n'ai jamais fait la guerre.

L'équipe