Le ministre de d'Education nationale Jean-Michel Blanquer répond aux députés à l'Assemblée Nationale en octobre 2017
Le ministre de d'Education nationale Jean-Michel Blanquer répond aux députés à l'Assemblée Nationale en octobre 2017 ©Getty - Aurelien Meunier
Le ministre de d'Education nationale Jean-Michel Blanquer répond aux députés à l'Assemblée Nationale en octobre 2017 ©Getty - Aurelien Meunier
Le ministre de d'Education nationale Jean-Michel Blanquer répond aux députés à l'Assemblée Nationale en octobre 2017 ©Getty - Aurelien Meunier
Publicité

Présentée par Emmanuel Macron comme la mère de toutes les réformes, la refondation de l’école française avance depuis un an.

Avec

Dédoublement des classes de CP, réforme du Bac, transformation de l’enseignement professionnel, mise en place de Parcoursup, instauration d’une charte sur la laïcité : les chantiers lancés ne manquent pas, de même que les polémiques.

Pour faire le point un an après son arrivée rue de Grenelle, Guillaume Erner reçoit Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, dans Les Matins de France Culture.

Publicité

Tout le monde va avoir une place, une place la plus désirée possible sera donnée à la fin. Le système Parcoursup est devenu à la fois plus rationnel et plus humain. Je rappelle qu'avant ça on avait des tirages au sort.

Il faut changer l'état d'esprit de l'enseignement professionnel, qu'on n'y aille plus parce qu'on a un mauvais dossier scolaire mais parce qu'on en a envie. Et pour cela, il faut donner envie avec des infrastructures modernes.

On ne doit jamais oublier que l'autorité c'est d'abord et avant tout au profit des plus faibles. Le pouvoir politique incarne cette autorité, qui est l'inverse de l'autoritarisme.

Il est rejoint en seconde partie d’émission par Nathalie Mons, sociologue, spécialiste de l'analyse des politiques éducatives françaises et étrangères.

En savoir plus : Le passé simple
1 min
5 min
29 min

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Sébastien Petitot
Production déléguée
Alexandre Fougeron
Réalisation