François Hollande lors du sommet européen sur la crise des réfugiés, le 18 mars 2016 à Bruxelles
François Hollande lors du sommet européen sur la crise des réfugiés, le 18 mars 2016 à Bruxelles ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
François Hollande lors du sommet européen sur la crise des réfugiés, le 18 mars 2016 à Bruxelles ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
François Hollande lors du sommet européen sur la crise des réfugiés, le 18 mars 2016 à Bruxelles ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Publicité

A quelques semaines du 60e anniversaire de la signature du Traité de Rome, François Hollande reçoit aujourd’hui à Versailles ses homologues allemands, italiens et espagnols. Débat avec l'ancien directeur de l'OMC Pascal Lamy et l'ancien président du conseil des ministres italien Enrico Letta.

Avec
  • Enrico Letta Secrétaire du Parti démocrate italien
  • Pascal Lamy ancien directeur de l’OMC et président du Forum de Paris pour la Paix

Neuf mois après la décision britannique de quitter l’Union Européenne, il s’agit pour ces quatre dirigeants de relancer la dynamique de la construction européenne en tentant de lui redonner du sens politique et des perspectives concrètes.

L’urgence est d’autant plus grande que, sous le regard croisé et bienveillant de Washington et Moscou, les partis populistes et europhobes gagnent désormais du terrain sur tout le continent au moment où se profile pour 2017 une saison électorale à hauts risques. Si la France, les Pays Bas, l’Allemagne ou l’Italie venait à basculer, le sort de l’UE serait scellé.

Publicité

Pascal Lamy « Le pari des pères fondateurs, de transformer le plomb de l'intégration économique en or de l'intégration politique n'a pas bien marché. Une des raisons pour lesquelles ça n’a pas bien marché c’est qu’il y a une espèce de solution de continuité entre l’espace économique et l’espace politique. Un espace économique on n’a pas tellement besoin de l’investir, affectivement, émotionnellement, on n’a pas besoin de sentir qu’on appartient à quelque chose pour être un consommateur ou un travailleur sur un marché, alors qu’il en va différemment pour un espace politique. (…) Nous avons négligé la partie qui consiste à mobiliser des identités européennes, en les articulant avec des identités nationales voire régionales. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L’Europe survivra-t-elle à la présidentielle française ? Pour en discuter aujourd’hui dans Les Matins de France Culture, Guillaume Erner reçoit aujourd’hui Enrico Letta et Pascal Lamy.

Retrouvez ici la deuxième partie de l'émission.

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Sébastien Petitot
Production déléguée