Jihadistes du mouvement islamique palestinien, à des funérailles à Gaza
Jihadistes du mouvement islamique palestinien, à des funérailles à Gaza ©AFP - WISSAM NASSAR / DPA
Jihadistes du mouvement islamique palestinien, à des funérailles à Gaza ©AFP - WISSAM NASSAR / DPA
Jihadistes du mouvement islamique palestinien, à des funérailles à Gaza ©AFP - WISSAM NASSAR / DPA
Publicité

L’état d'urgence prend fin pour être remplacé par une « loi antiterroriste ». Il avait été déclaré suite aux attentats de janvier 2015 ; de nombreux Français semblaient alors redécouvrir le « terrorisme jihadiste ». Pourtant l’idéologie jihadiste se manifeste en France depuis plus de 30 ans.

Avec

L’état d'urgence en vigueur en France depuis deux ans, prend officiellement fin aujourd’hui pour être remplacé par une « loi antiterroriste » ou Loi de Sécurité Intérieure. Cet état d’exception avait été déclaré suite aux attentats de janvier 2015, à l’occasion desquels de nombreux Français semblaient alors redécouvrir le « terrorisme jihadiste ». Pourtant l’idéologie jihadiste se manifeste en France depuis plus de trente ans. Comment cette idéologie s’est-elle développée en France ? Quelles en sont les spécificités ?

La Grande table (2ème partie)
34 min

Les jihadistes français qui partent au Levant, ou ceux qui reviennent de Mossoul en Irak ou de Raqqa en Syrie, récemment libérés du joug de l’Etat islamique qui en avait fait ses fiefs, participent d’une « histoire du jihad en France ».

Publicité
L'Invité des Matins

Pour comprendre cet ancrage, Romain Caillet et Pierre Puchot dans Le Combat vous a été prescrit (Stock, 2017), retracent l’histoire du djihad en France depuis trente ans, revenant sur les premières cellules de terroristes islamistes en France dans les années 1990, quelques années avant la première série d'attentats en 1995, avec la présence du Groupe islamique armé (GIA), jusqu'à la guerre actuelle menée par l'armée française contre Daesh, en passant par le gang de Roubaix ou encore la glorification de Mohamed Merah dans les rangs des sympathisants au jihad.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour en discuter dans Les Matins de France Culture, Guillaume Erner reçoit aujourd’hui Romain Caillet.

L'Invité des Matins (2ème partie)
26 min

L'équipe