France Culture
France Culture
Publicité

**Vendredi 13 novembre 2015. Cette date restera tristement dans l’histoire et marque toute une génération, que le quotidien Libération a appelé la « Génération Bataclan ». **

En effet, ces attentats très meurtriers ont touché tout particulièrement la jeunesse, celle qui profitait de la liberté de leurs 20-30 ans. Peut-on pour autant parler de génération ? Qui désigne-t-elle ? Et quelles conséquences ? Comment la résilience collective se met-elle en place ? Mais en fait, les terroristes n’avaient-ils pas le même âge que leur victime ? Et comment philosophe-t-on face à la violence?

Publicité

Guillaume Erner reçoit **Frédéric Worms, ** professeur de philosophie à l'École normale supérieure, où il dirige le Centre international d'étude de la philosophie française contemporaine, il est membre du Comité consultatif national d'éthique et est co-auteur avec Marc Crépon de *La philosophie face à la violence * (Editions des Equateurs, 8 octobre 2015). Il recevra aussi **Caroline Eliacheff, ** psychanalyste et pédopsychiatre et Alice Zeniter , écrivain, elle a publié Juste avant l’oubli chez Flammarion, prix Renaudot des Lycéens 2015.

Pour écouter la deuxième partie, c'est ici.

Une paire de basket abandonnée proche du Bataclan
Une paire de basket abandonnée proche du Bataclan
- Charles Platiau

Reportage : Aela et Théo, 19 ans et des questions.

**Aela ** et **Théo ** ont 19 ans. Aela est en licence 2 de sciences politiques à l'université Paris 8 Saint Denis. Théo étudie également à l'université Paris 8 Saint Denis en licence 2 d'Info Com. Antoine Beauchamp les a rencontrés dans un café de Paris pour parler des attentats de vendredi.

Ils parlent de leur rapport à la peur et la violence connues ces derniers jours et comment ils envisagent ces états d'esprits dans les jours, mois, années à venir.

Aela et Théo : le souvenir et la peur.

2 min

Dans le week end suivant les attentats de vendredi, les drapeaux français ont fleuri sur les photos facebook. Théo et Aléa n'ont pas mis ce filtre tricolore sur leur photo de profil, ils en parlent et évoquent les pièges à éviter.

Aela et Théo : attachement à la France

1 min

Aela et Théo ne sont pas de Paris mais ils y vivent, ils ont donc dû rassurer leurs parents loins d'eux et inquiets pour eux ces derniers jours. A ces questions posées par leurs parents, s'ajoutent d'autres questions que se posent les deux étudiants de 19 ans.

Aela et Théo : rassurer les parents

1 min

La Revue des Matins La revue de presse de Nicolas Martin : Ouvrir ou fermer ?

La revue musicale de Matthieu Conquet : Génération Souterraine

La revue des images de Hélène Delye : Images antidotes

La séquence des partenaires : la chronique de Jean Birnbaum, en partenariat avec Le Monde