Publicité
En savoir plus
Serge Audier et Olivia Leboyer
Serge Audier et Olivia Leboyer
© Radio France

A douze jours d’un rendez-vous pour le moins crucial pour la France, un constat quelque peu glacial s’impose : 32% des français seraient prêts à s’abstenir, tandis que 30% d’autres n’ont pas encore fait leur choix parmi les 10 candidats…

Le renouvellement de nos plus hauts représentants – Président de la République et membres de l’Assemblé Nationale, excusez du peu ! – désintéresse, ennuie, agace, on ne sait pas exactement, mais le fait est que beaucoup de français ne seront pas au rendez-vous dimanche 23 avril.

Publicité

C’est pourquoi nous nous sommes demandés au Matins si les français n’étaient pas – pour le dire pudiquement – en froid avec leurs élites … Ah, l’élite, voilà justement un terme que l’on n’apprécie peu en France, et ce n’est certainement pas un hasard si on le voit ressurgir dans les discours en période électorale… Toutefois, si l’élite a des liens de parenté avec l’élection , il n’en reste pas moins un concept confortablement flou et fort pratique pour insulter ses concurrents, ce que n’ont pas manqué de faire les candidats ces derniers jours…

Nous remonterons ce matin aux sources des tensions entre l’élite et l’idéal démocratique en compagnie de la politologue Olivia Leboyer, qui publie Elite et libéralisme (Cnrs éditions) et du philosophe Serge Audier qui publie Néo-libéralisme(s) - Une archéologie intellectuelle (Grasset, 3 mars 2012).

Références

L'équipe

Marc Voinchet
Production
Tanguy Blum
Collaboration
Mélanie Chalandon
Collaboration
Pauline Muyl
Collaboration
Soline Ledésert
Production déléguée
Francesca Fossati
Collaboration