Des membres du syndicat SUD Rail au cours d'une manifestation contre la réforme ferroviaire, en mars 2018
Des membres du syndicat SUD Rail au cours d'une manifestation contre la réforme ferroviaire, en mars 2018 ©AFP - GERARD JULIEN
Des membres du syndicat SUD Rail au cours d'une manifestation contre la réforme ferroviaire, en mars 2018 ©AFP - GERARD JULIEN
Des membres du syndicat SUD Rail au cours d'une manifestation contre la réforme ferroviaire, en mars 2018 ©AFP - GERARD JULIEN
Publicité

En déplacement en Inde la semaine dernière, Emmanuel Macron a voulu une nouvelle fois marquer son attachement à poursuivre le rythme de ses réformes.

Avec

« Ça ne s’arrêtera ni demain, ni le mois prochain, ni dans trois mois. Les Français le souhaitent profondément, seuls des commentateurs fatigués voudraient qu’il y ait un terme à ce mouvement », prononçait-il. 

Après le droit du travail, c’est donc à modifier le statut de la fonction publique et à la refonte de la SNCF que s’attelle le gouvernement, avant de lancer le processus de réforme de l’apprentissage, de l’assurance-chômage, du logement, de la justice ou encore des institutions. Autant de réformes que le gouvernement veut croire populaires dans l’opinion.  

Publicité

Pourtant, ce jeudi 22 mars, plus de 140 manifestations de fonctionnaires sont prévues dans toute la France. Tout l’enjeu pour l’exécutif est désormais de savoir si les syndicats, avec cette  journée de mobilisation, doublée de la grève annoncée à la SNCF et du mouvement de mécontentement dans les EPHAD, peuvent devenir la principale force d’opposition à son action.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

L'Invité des Matins (2ème partie)
26 min

L'équipe