Marseille, 2009
Marseille, 2009
Marseille, 2009 ©AFP - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
Marseille, 2009 ©AFP - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
Marseille, 2009 ©AFP - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
Publicité
Résumé

Au-delà des polémiques, la campagne présidentielle est parfois l’occasion de soulever des questions de fond et d’engager des débats sur certains grands choix de société. Cela s’est produit cette année de façon épisodique sur la question de l’enseignement de l’histoire.

avec :

Jean-Noël Jeanneney (Historien, ancien Président de la BNF, producteur de l'émission "Concordance des temps" sur France Culture).

En savoir plus

Enclenché par François Fillon qui déclarait en août dernier vouloir faire réécrire les programmes d’histoire pour y donner la part belle à un « récit national » susceptible d’encourager le patriotisme, le débat a été relancé en février lorsqu'Emmanuel Macron, en déplacement à Alger, a affirmé voir dans la colonisation un « crime contre l’humanité ».

En montrant par là qu’il s’inscrivait à l’inverse de son concurrent dans un courant de pensée plus critique et plus soucieux des sensibilités de chacune des composantes de la société française, le candidat d’En Marche s’expose également aux critiques de ceux qui craignent que la France, à force d’autocritique, ne s’engage dans une forme de concurrence des mémoires qui, en fragilisant l’idée d’une communauté de passé, en viendrait à saper l’identité et l’unité de la nation. Allons-nous vers une Histoire de France au pluriel ?

Publicité

Pour en discuter aujourd’hui dans Les Matins de France Culture, Guillaume Erner reçoit Jean-Noel Jeanneney, rejoint en seconde partie par Delphine Diaz.

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Sébastien Petitot
Production déléguée