L'écrivain Erik Orsenna.  ©AFP - Joël Saget
L'écrivain Erik Orsenna. ©AFP - Joël Saget
L'écrivain Erik Orsenna. ©AFP - Joël Saget
Publicité
Résumé

Entretien avec l'écrivain Erik Orsenna, qui consacre au compositeur mort en 1827 "Beethoven – La passion de la fraternité", qui vient de paraître.

avec :

Erik Orsenna (Écrivain, membre de l’Académie française).

En savoir plus

Qu'est ce que la musique ? Qu'est ce qu'un génie ? Et quelle est cette passion, cette douleur et cette espérance que l'on appelle fraternité ? Erik Orsenna s'est approché de ces "insondables mystères" dans ce nouveau livre  _Beethoven - La passion de la fraternité (_Stock/Fayard). L'écrivain y retrace la vie de "ce sourd qui entendait l'infini", comme écrivait Victor Hugo. A travers Beethoven, il est question aussi de l'Europe, des artistes, de fraternité, de passion. Ce qu'on lit beaucoup dans ce livre, aussi, c'est l'amour et la fascination de Erik Orsenna pour la musique. 

Beethoven est une sorte de contradiction entre le génie absolu qu'il est et la proximité qu'il entretient avec nous. Rien n'est plus loin de nous qu'un génie. Alors pourquoi Beethoven est-il si fraternel ? Parce que peu de vies ont été aussi violentes que la sienne. Donc Beethoven est à la fois le plus fort, puisqu'il est divin et en même temps le plus fragile. Et puis, il y a le double sens de la "passion" : la passion, c'est quand on est amoureux passionnément. Mais la passion, c'est aussi la douleur, c'est pâtir, c'est souffrir. 

Publicité

D'une certaine manière, Beethoven a une mission : c'est pour ça qu'il ne se suicide pas dans les moments les pires. Dans l'incapacité d'avoir des relations personnelles avec des amis ou autre, il va offrir, tel le Christ, cette douleur incroyable à l'entièreté de l'humanité. Il y a un texte que Beethoven n'enverra à personne, mais qui est son testament à lui. ll y dit : "J'avais tout contre moi. Et maintenant arrive la surdité". "Mais je ne peux pas mettre fin à ma vie", dit- il, "car j'ai trop de musique dans la tête, que je dois offrir à l'humanité". 

Qu'est ce que la culture? C'est se rendre plus grand que nous sommes. Quelque chose de plus profond est là. La culture, c'est donc le règne du "pourquoi pas" : pourquoi je ne serai pas une femme? Pourquoi je ne serais pas un fleuve ? Pourquoi je ne serais pas une baleine ? Pourquoi je ne serais pas un séquoia ?. (...) La musique, c'est aussi cela : il n'y a pas que les mots sur terre, il y a aussi les sentiments, et les danses. La culture, ce n'est pas la cerise sur le gâteau, ce n'est pas un dossier. La culture, c'est nous même, et tous les possibles qui sont en nous. 

Pour aller plus loin : 

Le choix musical d'Erik Orsenna

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Roxane Poulain
Collaboration
Stéphanie Villeneuve
Production déléguée