Collection Patrick Mauriès_Photo Del Moral © FHEL 2019
Collection Patrick Mauriès_Photo Del Moral © FHEL 2019
Collection Patrick Mauriès_Photo Del Moral © FHEL 2019 - Del Moral
Collection Patrick Mauriès_Photo Del Moral © FHEL 2019 - Del Moral
Collection Patrick Mauriès_Photo Del Moral © FHEL 2019 - Del Moral
Publicité
Résumé

Laurent Le Bon, président du Musée Picasso, commissaire de l’exposition Cabinets de curiosité au Fonds Hélène & Edouard Leclerc à Landernau est l'invité culture des Matins.

avec :

Laurent Le Bon (Président du Centre Pompidou).

En savoir plus

Le curieux monsieur Le Bon, l'actuel président du Musée Picasso, est notre invité ce matin, à l'occasion de l'exposition "Cabinets de curiosité" qu'il a imaginée au Fonds Hélène et Edouard Leclerc à Landernau dans le Finistère, à voir jusqu'au 3 novembre 2019.

Des objets rares ou étranges, qui puisent dans le monde animal, végétal ou minéral. Plus qu'un phénomène, les cabinets de curiosité sont une tradition, et sont revisités aujourd'hui par notre invité, avec l'écrivain Patrick Mauriès.  

Publicité

Dans cette exposition, on a juste envie de dire à nos sympathiques visiteurs qui je l'espère feront cette escapade bretonne, qu'aujourd'hui on a une tendance à croire que le cabinet de curiosité est une forme obscure, oubliée, mais en fait elle a été totalement redécouverte, elle devient même à la mode dans tout élément décoratif. [...] Le cabinet de curiosités est un moyen de regarder le monde. Quel magnifique espace nous parle mieux de la biodiversité ? Quel magnifique espace nous parle mieux des richesses du monde ? Laurent Le Bon

A Landernau, le temps d'un été, on a réuni 1500 œuvres, j'allais dire 1500 objets, et je crois qu'il y a là aussi le débat entre science et plaisir, entre art et technique, mais au fond tout ce qui rassemble tout ça, c'est l'émerveillement. Laurent Le Bon

Le laid peut-il être beau ?

Il y a une double détente. Au premier moment on se questionne, puis le beau apparaît. C'est le fondement de toute exposition. Dans la sublime ligne de Jacques Attali, au premier abord, on regarde, on se questionne, on se dit "mais pourquoi ces sabliers?" et ensuite on a là tout simplement le questionnement fondamental philosophique qui est le nôtre : qu'est-ce que nous faisons-là ?" Laurent Le Bon

Ces salles sont de petits espaces, comme 17 expositions en une. [...] C'est vraiment un feel-good show. Si on veut passer un moment magique cet été, il faut vraiment s'arrêter à Landernau. Laurent Le Bon

Qu'est-ce que la curiosité aujourd'hui ? 

On a toujours tendance à mettre les institutions muséales dans des cases, mais je pense que le musée est entre le moment fondamental de l'éducation et le moment du plaisir. Et je crois qu'avec cette exposition justement, on ne chercher pas à trancher. C'est-à-dire qu'on peut visiter l'exposition comme un pur moment de fascination, mais on peut dans chaque salle écouter, lire des histoires. Très clairement on a une vision, comme un hommage à ces moments où on rêvait le monde. Ce sont des microcosmes. On a tous en nous un cabinet de curiosité. Cette exposition révèle que certains sont un peu différents, et c'est là qu'il y a le partage du goût universel, parce qu'évidemment on ne peut pas tous décréter qu'on peut dire le beau, le laid, non, un exposition reste toujours un questionnement, une interrogation. Laurent Le Bon

Une scénographie originale

Il était intéressant de rendre hommage à ce qu'a été le cabinet de curiosité lui-même, c'est-à-dire une tentative de mise en ordre du monde. Il ne s'agissait surtout pas de créer un bazar-bizarre. Il s'agissait tout simplement de redonner du sens. [...] On a là une sorte de totalité de l'histoire du cabinet de curiosité, depuis le trésor médiéval jusqu'à aujourd'hui. Et il me semblait qu'[il fallait] une scénographie épurée et surtout où le visiteur est libre. Comment est-ce possible : tout simplement parce que c'est une grille où les salles s'interpénètrent, où vous n'êtes absolument pas obligés de suivre un parcours contraint. Laurent Le Bon

ARCHIVES

  • Mathias Olbricht, le collectionneur explique ce qu’évoque pour lui les cabinets de curiosité (France 5, 28 octobre 2015).
  • Chanson « Cabinet de curiosité » de Françoiz Breut,tirée de son disque « La chirurgie des sentiments » (Label : Caramel Beurre Salé).

En savoir plus : Les cabinets de curiosité et l'imaginaire

En savoir plus : Laurent Le Bon : "J’appartiens à une génération qui est à l’antithèse d’une volonté de conservation trop stricte"

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Jeanne Guérout
Collaboration
Charles Thibout
Production déléguée
Benjamin Hû
Réalisation
Hugo Plassais
Collaboration
Jean-Christophe Brianchon
Production déléguée
Henri Le Blanc
Collaboration
Sophie Cachera
Collaboration