Manele Labidi, réalisatrice du film "Un Divan à Tunis"
Manele Labidi, réalisatrice du film "Un Divan à Tunis"
Manele Labidi, réalisatrice du film "Un Divan à Tunis" - Viviana Morizet / Diaphana Distribution
Manele Labidi, réalisatrice du film "Un Divan à Tunis" - Viviana Morizet / Diaphana Distribution
Manele Labidi, réalisatrice du film "Un Divan à Tunis" - Viviana Morizet / Diaphana Distribution
Publicité
Résumé

La réalisatrice Manele Labidi, nommée aux César dans la catégorie “Meilleur Premier film” pour son film "Un Divan à Tunis", disponible en DVD et VOD.

avec :

Manele Labidi-Labbé (Réalisatrice).

En savoir plus

Regarder la liste des nommés pour les César, c'est un peu revoir cette année en brasse coulée : il y a les films sortis avant, lorsque l'on se rendait encore en salle sans masque ni hésitation. Il y a les films de l'été, ceux de la Parenthèse, les rescapés. Et puis les films de la rentrée avec, au mois d'octobre, des séances plus tôt dans la journée, dernières images animées en salle avant l'écran noir, pour une durée toujours indéterminée. 

Le film de Manele Labidi, "Un divan à Tunis", fait partie de ceux sortis dans le monde d'avant la pandémie, c'était en février 2020. Il est désormais disponible en DVD, VOD, et est en lice  pour les César vendredi prochain, dans la catégorie Meilleur premier film. 

Publicité

_L_e ton humoristique s'est imposé à l'écriture. Je ne suis pas partie avec l'idée d'écrire une comédie. Je me suis rendue compte, en écrivant, que la comédie était totalement imbriquée dans l'histoire, elle était dans l'ADN de cette microsociété que je décris, et certainement dans la mienne aussi. L'humour ne fait que révéler le tragique de chacun des personnages, leur mélancolie. Et cela a été pour moi un outil pour créer une identification et une émotion, pour ne pas mettre ces personnages à distance. 

La psychanalyse est une discipline qui a beaucoup perdu, parce qu'elle ne promet pas un résultat immédiat. Elle promet beaucoup de larmes, de sueur, mais elle ne promet pas une réponse ou une solution. Je le dis dans le film, c'est vraiment un voyage à travers soi. Et je trouve ce voyage incroyable. Cela me fascine aussi sur le plan cinématographique. C'est un dispositif très intéressant : la figure du psy est fascinante, celle du patient aussi. Et visuellement, cela pose de vraies questions et dépasse le simple champ contre-champ.

_L_e cinéma dépasse le simple divertissement. Il y a dans le cinéma une dimension politique, que l'on se définisse comme un cinéaste militant, politique, ou pas. À partir du moment où l'on fait ce geste, on est politique de fait. Et ce qui m'anime, c'est de réfléchir à comment faire en sorte que l'on entende toutes les voix, comment multiplier les regards, les points de vue. Le cinéma peut être aussi un moyen de nous faire rentrer dans des valeurs, des histoires, simples, mais avec des regards inédits. On se rend compte aujourd'hui que l'on a, souvent, eu affaire aux mêmes histoires racontées par les mêmes personnes. 

Pour aller plus loin : 

Le Choix musical de Manele Labidi :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Roxane Poulain
Collaboration
Stéphanie Villeneuve
Production déléguée