Joseph Staline
Joseph Staline
Joseph Staline ©AFP - ARCHIVE / AFP
Joseph Staline ©AFP - ARCHIVE / AFP
Joseph Staline ©AFP - ARCHIVE / AFP
Publicité
Résumé

Olivia Gesbert reçoit l'écrivain Robert Littell pour son nouveau roman "Koba" paru aux éditions Baker Street.

avec :

Robert Littell (Ecrivain).

En savoir plus

Ancien journaliste à Newsweek, auteur de romans d'espionnage comme La Compagnie : le grand roman de la CIA qui retrace l'histoire de la Guerre Froide, Robert Littell revient avec Koba.

Ce vingtième roman met pour la première fois en scène un enfant, Léon, comme personnage principal. La Maison du quai est un vaste immeuble à Moscou face au Kremlin. Il abrite des fonctionnaires, des apparatchiks soviétiques, ainsi que le jeune Léon Rozental qui a 10 ans et aime les glaces à la vanille. C'est dans les couloirs qu'il rencontre Koba, un vieil officier soviétique dont l’appartement est protégé par plusieurs gardiens jouant aux échecs. Le vieil homme aux nombreux secrets semble étrangement connaître les secrets du camarade Staline.

Publicité

Robert Littell fait un portrait adroit et subtil du dictateur soviétique, montrant son côté humain et en même temps une inconscience et une indifférence totales aux souffrances infligées au peuple russe pendant des décennies.

Staline à la fin de sa vie se sent menacé par tout le monde autour de lui. Seul le jeune garçon ne le menace pas. C’est pourquoi il répond à ses questions audacieuses. Robert Littel

C’est toujours un défi de créer un personnage femme. Là c’est un autre défi, c’est créer un personnage de jeune garçon.

La fin de la vie de Staline a été horrible, sa paranoïa et son antisémitisme sont sortis. Il préparait un pogrom, il voulait arrêter 2 millions et demi de juifs. Il a commencé par les blouses blanches, les médecins du Kremlin.

Un journaliste a dit une fois, l’écriture c’est très simple, on s’ouvre une veine et on saigne.

Archives utilisées dans l'émission :

En 2013, Le président russe Vladimir Poutine se défendait de tout emprunt au stalinisme (AFP, 25 avril 2013)

Extrait de la bande-annonce « Le Divan de Staline » de Fanny Ardant (2017)

« The old man’s back again » de Scott Walker. Le vieil homme dont il est question dans le titre n’est autre que Oncle Joe comme l’appelaient les Anglo-saxons et le sous-titre de ce morceau était ironique puisque « dédicacé à tous les régimes néo-staliniens » et sorti un an après le Printemps de Prague. (Label : Fontana)

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Jeanne Guérout
Collaboration
Benjamin Hû
Réalisation
Hugo Plassais
Collaboration
Henri Le Blanc
Collaboration
Sophie Cachera
Collaboration
Lise Côme
Réalisation