Le photographe Sebastião Salgado. ©AFP - Ina Fassbender
Le photographe Sebastião Salgado. ©AFP - Ina Fassbender
Le photographe Sebastião Salgado. ©AFP - Ina Fassbender
Publicité
Résumé

Visite de l'exposition "Blessure", en compagnie du photographe Sebastião Salgado, à l'Espace Frans Krajcberg, à Paris.

avec :

Sebastião Salgado (Photographe).

En savoir plus

Sebastião Salgado expose à l'Espace Krajcberg une sélection de onze photographies. Ces photos inédites montrent l’immensité de l’Amazonie, sa vitalité, et l'espoir qu'elle survive si nous prenons conscience des dangers qui menacent cet écosystème, indispensable à notre équilibre. 

Exposition intimiste, "Blessure"  est conçue comme "l’antithèse" du travail de Sebastião Salgado sur l’Amazonie et ses peuples - sujet d’une grande exposition à la Philharmonie de Paris en avril 2021.

Publicité

Ces photographies que je fait en Amazonie représentent la blessure de la forêt. Je prépare une grande exposition qui sortira l'année prochaine, au mois d'avril, sur la "non-blessure" de l'Amazonie : sur l'Amazone vivante et éternelle. Pour moi, c'était important de faire ces présentation en montrant d'abord la blessure avant de montrer le corps plein de vitalité.

Il fallait que je trouve une manière de présenter l'Amazonie : c'est un espace immense, qui fait à peu près huit fois la surface de la France. Mais dans sa grande majorité, c'est un écosystème de forêts très hautes. Il fallait que je la présente de plusieurs façon, c'était important de la montrer de haut. Pour ça, j'ai conclu un arrangement avec l'armée brésilienne, qui m'a emmené avec eux dans leurs avions, leurs hélicoptères.

On imagine parfois que l'Amazone brûle en entier. Ce n'est pas vrai : c'est un territoire humide qui ne brûle pas. Pour qu'elle brûle, il faut construire une route, et on met le feu d'un côté et de l'autre. On a dit l'année dernière qu'il y a eu 86 000 départs de feu l'année dernière, ce sont ceux là. Pour brûler la forêt, il faut l'abattre d'abord : quand la brûle, elle est déjà morte.  

Pour aller plus loin : 

59 min
Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Roxane Poulain
Collaboration
Stéphanie Villeneuve
Production déléguée