France Culture
France Culture
Publicité
Résumé

Le rapport de Jean-Jacques Beineix aux Beaux-Arts est fondamental. Suzanne Valadon disait "Je peins les gens pour les connaître". Comme elle, Jean-Jacques Beineix fait des films pour connaître les gens. C'est un humaniste et un féministe.

En savoir plus

Son conseil : L'exposition Valadon, Utrillo, Utter au Musée Montmartre jusqu'au 13 mars 2016.   Suzanne Valadon est la mère de Maurice Utrillo et la compagne d'André Utter. Tous trois sont montmatrois. Elle est aussi contemporaine de Kiki de Montparnasse. Elles ont en commun d'être des femmes libres, libres de leurs corps, libres de leurs amours et qui posent.

Suzanne Valadon a peint des femmes nues "absolument magnifiques". Elle a appris la peinture en posant pour Toulouse-Lautrec, Renoir et peut-être Degas de qui elle était amie.

Publicité

Petite anecdote sur sa vie : Suzanne Valadon a eu une aventure dans sa jeunesse avec Erik Satie. Quand elle a rompu avec lui, il a écrit trois variations appelées Vexations, une sorte de flagellation musicale "extrêmement mélancolique et répétitif".  Vexations se jouent 758 fois. On peut l'entendre à l'exposition.

Jean-Jacques Beineix, Cinéaste, producteur, scénariste, photographe, peintre, écrivain et musicien, Jean-Jacques Beineix est un artiste aux multiples facettes, de ceux dont la vie et l’œuvre ne peuvent être dissociées. Il vit ses œuvres et ses œuvres lui ressemblent. Il prend des risques, comme il l’a fait pour Roselyne et les lions en entrant dans la cage aux fauves. Son implication, mentale, morale et physique est totale. Ses films et son œuvre sont à son image. Jonchés d’indices, ils révèlent un reflet diffracté de son univers à la fois artistique et intime. Cet univers aux entrées multiples fonctionne par codage, tiroirs et jeux de perspectives. Il joue sur la synesthésie, la musique répondant aux couleurs et aux sensations. Il intègre des éléments de la vie réelle, et les souvenirs d’une vie rêvée.

FILMS : Le chien de monsieur Michel (Court Métrage - 1975) Prix au festival de Trouville - Diva (1981) 4 césars (Meilleur premier film, Meilleure photo, Meilleure musique, Meilleur son) et Prix de la meilleure photographie au National Society of Film Critics - USA (1983) - La Lune dans le Caniveau (1983) en compétition au Festival International du film de Cannes, César du meilleur décor. Nomination meilleur second rôle. Nomination meilleur photo - 37°2 le matin (1986), Roselyne et les Lions (1989), IP5 l’île aux pachydermes (1992) Meilleur réalisateur au festival international du film de Seattle, Mortel Transfert (2001) Sélection au Festival du Berlin et du festival du Seattle, Ouverture du festival de film de Hong Kong - Place Clichy sans complexe (Documentaire -1992) - Otaku (Documentaire – 1994) - Assigné à Résidence (Documentaire - 1997), Les Gaulois au delà du Mythe (Documentaire 2013).

AUTRES : L’Affaire du siècle - bande dessinée en deux volumes tirée du scénario éponyme - Les chantiers de la gloire T1 - récit autobiographique dont le tome 2 est à paraitre en 2015 aux éditions Fayard.

En 2013, la Ville de Boulogne, berceau du cinéma lui a rendu hommage en lui consacrant une exposition « Studio Beineix » au Musée des Années Trente le présentant comme un artiste complet et inclassable. La plupart des films de Jean-Jacques Beineix ont eu une carrière internationale en rencontrant un véritable succès notamment au Japon et aux États-Unis.

Actualités : Kiki de Montparnasse, théâtre musical mis en scène Jean-Jacques Beineix au Théâtre Lucernaire jusqu’au dimanche 27 mars 2016

Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Daniel Finot
Réalisation