©AFP - FREDERICK FLORIN
©AFP - FREDERICK FLORIN
©AFP - FREDERICK FLORIN
Publicité
Résumé

Le « bac Blanquer » travaille-t-il à la réduction ou à l’aggravation des inégalités ? Quelle valeur l’examen final aurait-il demain ? Jouera-t-il encore un rôle de tremplin vers les études supérieures ?

avec :

Jean Bastianelli (Proviseur du lycée Louis-le-Grand, et président de l’Association des proviseurs de lycées ayant des classes préparatoires aux grandes écoles.), Agnès Van Zanten (Sociologue, directrice de recherche au CNRS).

En savoir plus

Le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé une réforme du Baccalauréat, elle s’inscrit dans un contexte de réforme globale de l’éducation voulue par le gouvernement.

Des copies de bac bloquées par les correcteurs, des jurys qui refusent de délibérer. La contestation de la réforme de Jean-Michel Blanquer se cristallise autour de cette réforme. 

Publicité

Le ministre de l’Education a assuré que tous les bacheliers auraient leurs résultats aujourd’hui, que le blocage serait contourné en remplaçant les copies non rendues par les grévistes par des notes du contrôle continu. 

Les élèves auront leurs résultats, c'est mon devoir de garantir cela. Jean-Michel Blanquer

Des stylos rouges au collectif « bloquons Blanquer », de la tenue des épreuves au rendu des copies, la contestation contre la réforme du ministre de l’Education se poursuit. Au-delà de la poussée de fièvre actuelle, ces réformes vont-elles réduire ou aggraver les inégalités ?

Il y a une insatisfaction profonde sur la façon dont les réformes éducatives sont conduites en France. Agnès van Zanten

En parallèle, les grandes écoles tentent la réforme. De la suppression envisagée de l’ENA à celle du concours d’entrée à Sciences Po Paris jusqu’à la réforme Parcoursup, les formations sélectives sont-elles aussi en train d’évoluer ?

Est ce que nous sommes tous égaux devant l'information ? Le nombre d’élèves de milieux populaires qui savent ce que veut dire le signe C.P.G.E est très réduit. Agnès van Zanten

Une occasion de réfléchir sur la pertinence de cette institution napoléonienne aujourd'hui ainsi que sur la conception de la méritocratie à la française.

Il est utile de garder un examen terminal… on voit que les systèmes plus inégalitaires sont ceux qui n’ont pas d’examen qui sanctionne de façon nationale le niveau des élèves. Agnès van Zanten

La valeur symbolique du Bac est extrêmement forte, elle reste et perdure. Jean Bastianelli

Il est absolument nécessaire que notre vision du mérite évolue. Agnès Van Zanten

Archives :

  • Jean-Michel Blanquer  (BFM Tv, 3 juillet 2019)
  • Frédérique Rolet, la secrétaire générale du SNES-FSU (BFM Tv, 3 juillet 2019)
  • Frédéric Mion  (France Inter, 26 juin 2019)

En savoir plus : Culture et inégalités scolaires

En savoir plus : "Egalité ou inégalité des chances en matière d'éducation ?" Pierre Bourdieu répond aux auditeurs

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Jeanne Guérout
Collaboration
Charles Thibout
Production déléguée
Benjamin Hû
Réalisation
Hugo Plassais
Collaboration
Jean-Christophe Brianchon
Production déléguée
Henri Le Blanc
Collaboration
Sophie Cachera
Collaboration