Des traders juste avant la fermeture du New-York Stock Exchange, le 1er août 2019, où les marchés ont chuté après l'annonce de l'augmentation des tarifs douaniers sur les importations chinoises.
Des traders juste avant la fermeture du New-York Stock Exchange, le 1er août 2019, où les marchés ont chuté après l'annonce de l'augmentation des tarifs douaniers sur les importations chinoises. ©AFP - DREW ANGERER
Des traders juste avant la fermeture du New-York Stock Exchange, le 1er août 2019, où les marchés ont chuté après l'annonce de l'augmentation des tarifs douaniers sur les importations chinoises. ©AFP - DREW ANGERER
Des traders juste avant la fermeture du New-York Stock Exchange, le 1er août 2019, où les marchés ont chuté après l'annonce de l'augmentation des tarifs douaniers sur les importations chinoises. ©AFP - DREW ANGERER
Publicité

Va-t-on vers une nouvelle crise économique et financière majeure ? Pour répondre à cette question, Guillaume Erner reçoit Dany Lang, économiste membre des Economistes atterrés, et Sébastien Jean, directeur du CEPII (Centre d’études prospectives et d’informations internationales).

Avec
  • Dany Lang maître de conférences en économie à l'Université Paris 13, membre des Économistes atterrés
  • Sébastien Jean Economiste, directeur du CEPII et directeur de recherches à l’INRAE

Les ménages et les entreprises ont un taux d'endettement et une dynamique d'endettement dans un certain nombre de pays, comme en Belgique, en France ou au Danemark, qui me paraissent extrêmement préoccupants. Dany Lang

Aujourd'hui, on arrive avec une menace de récession alors même qu'on a très peu de marge de manœuvre pour y apporter des réponses en termes de politiques économiques. Sébastien Jean 

Publicité

On a un certain nombre de pays où le taux de croissance de la dette privée est supérieur au taux de croissance de la richesse : ça veut dire que ces pays vont rencontrer un problème de dettes qui ne seront pas remboursées. Dany Lang

Le commerce internationale n'a jamais retrouvé, depuis la crise, la croissance qu'il avait précédemment. [...] Le ralentissement que l'on constate aujourd'hui, avant d'être lié à des questions de crise commerciale, est lié à des questions de ralentissement de l'activité. Sébastien Jean

Les Etats-Unis ont un déficit budgétaire de près de 5% alors que l'économie est en bonne forme : quelles sont les marges de manœuvre pour répondre à une récession si jamais elle se matérialise ? Sébastien Jean

On a tendance en France, comme dans d'autres pays, à serrer la dépense publique à un moment où au contraire il faudrait l'augmenter et à augmenter la dépense publique où justement il faudrait profiter des marges de manœuvre qu'on a pour faire diminuer l'endettement public. Dany Lang

Habituellement l'économie française vit ces fluctuations de l'économie mondiale de manière largement atténuée. La dégradation de la conjoncture très forte en Allemagne n'a pas de parallèle en France aujourd'hui par exemple. Mais je crois qu'il ne faut pas faire trop vite des parallèles entre l'Allemagne et la France en termes budgétaires. Sébastien Jean

L'équipe

Benoît Bouscarel
Production
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Lise Côme
Réalisation