L'océanologue François Sarano.
L'océanologue François Sarano. ©AFP - Pascal Guyot
L'océanologue François Sarano. ©AFP - Pascal Guyot
L'océanologue François Sarano. ©AFP - Pascal Guyot
Publicité

Rencontre avec l'océanologue François Sarano, qui fait paraître "Au nom des requins" aux éditions Actes Sud.

Avec

L'océanologue fait paraître chez Actes Sud Au nom des requins, une déclaration d'amour aux cartilagineux. Le livre s'ouvre et se referme avec sa rencontre avec Lady Mystery. "Lady Mystery est une magnifique femelle requin blanc, cousine des Dents de la mer, qui m'a offert une audience et m'a bouleversé pour toujours. Imaginez-vous : vous êtes dans l'eau, dans l'immensité, la profondeur infinie. Et tout d'un coup, une silhouette arrive : ce requin blanc fonce à toute vitesse, vous frôle et vous permet, pour quelques minutes, de rester à côté d'elle, les yeux dans les yeux. Vous éprouvez alors un bonheur incroyable, infini. Et vous vous demandez : comment peut-on calomnier ces animaux ? Comment peut-on se tromper à ce point ?", raconte François Sarano.

"Surement cette dernière et moi-même ne nous comprendrons-nous jamais", poursuit-il. _"Mais j'ai pu, en le voulant, trouver cette distance, qui nous permet de vivre en paix. On peut trouver cette distance avec des gens très différents de nous : en écoutant l'autre, en lui apportant de la considération, alors tout peut se passe_r".

Publicité

Alors que se tenait cette semaine le One Planet Summit, l'océanologue rappelle que "les Lrequins et les raies sont probablement les animaux les plus en danger de cette planète". "Ils ont exactement la même fragilité que les mammifères marins, mais ils n'ont pas le potentiel de nous émouvoir. Nous sommes attachés aux dauphins, aux baleines, aux cachalots et à juste titre. Nous avons donc la volonté de les protéger. Mais aujourd'hui, tout le monde s'en fiche des requins : on se dit qu'en les pêchant, ils ne gêneront plus le développement de nos loisirs nautiques et nous aurons le littoral pour nous.", alerte François Sarano.

Pour aller plus loin :

L'équipe