Le palais de l'Élysée
Le palais de l'Élysée ©Getty - Chesnot
Le palais de l'Élysée ©Getty - Chesnot
Le palais de l'Élysée ©Getty - Chesnot
Publicité

Un président réélu sans vrai débat sur son programme ou son bilan : voilà un scénario qui se dessine à un mois de l’élection présidentielle.

Avec
  • Dominique Reynié Politologue. Professeur des Universités à Sciences Po.
  • Luc Rouban directeur de recherche au CNRS / CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po), auteur notamment de « Quel avenir pour la fonction publique ? », ed. La documentation française, 2017.

Car pour l’heure, il est difficile de faire de l’ombre au candidat Macron au front dans la crise ukrainienne. S’il est choisi en ces temps d’incertitudes, restera-t-il légitime pendant tout son second quinquennat ?

Guillaume Erner reçoit le professeur à Science Po, Dominique Reynié et le directeur de recherche au CNRS / CEVIPOF, Luc Rouban.

Publicité

Repenser le politique

Les débats de la présidentielle sont largement infléchis par la guerre en Ukraine. Cette crise dramatique nous réapprend collectivement que la politique est une dimension fondamentale et tragique de nos sociétés explique Dominique Reynié. "Les grands enjeux de la politique ont été un peu oubliés dans notre société heureusement très confortable et libre. Mais cette condition de liberté et de confortabilité est un résultat de l’histoire très fragile et rien n’est assuré de durer toujours. Je crois que la politique gagne à retrouver la perception de cette fragilité et la nécessité d’oeuvrer à penser la politique", nous dit-il, "il faut penser la politique comme une activité fondamentale et non pas seulement comme une tactique ou un jeu de communication ou de posture".

Le retour du régalien sur la scène politique

On assiste à la réémergence du régalien et de la violence sur la scène politique pour Luc Rouban. "On était dans une représentation du politique faite de ce qu’on appelait la gouvernance, avec des partenariats et des contractualisations dans un monde pacifié par le droit et on se retrouve avec un pouvoir concentré par des hommes forts, avec le retour de l’autorité, du souverain et de l’État". Même si la crise en Ukraine vient effectivement réduire la dimension habituelle de la campagne présidentielle, des thèmes extrêmement forts émergent selon le chercheur, comme la légitimation de l’autorité ou le problème plus général de savoir comment équilibrer la démocratie du plus grand nombre et la décision d’un seul homme.

La guerre en Ukraine et la résonance de grands thèmes politiques

Dominique Reynié interroge la cohérence des programmes de campagne présidentielle qui ne présentent que des idées de dépenses sans penser aux ressources financières nécessaires. "Les candidats ont tous un point commun, c’est qu’ils n’ont pas de réflexion sur les conditions de possibilité de ces programmes. Si on parle du retour du régalien, il signifie des efforts supplémentaires dans le domaines de la défense. Compte tenu de l’état d’endettement de notre pays, il faudra emprunter davantage ou bien réaffecter des ressources pour les financer. Ce qui me frappe dans les programmes, c’est l’impensé de la rareté financière".

Pour Luc Rouban, la crise internationale de l’Ukraine met en résonance les grands thèmes du pouvoir d’achat et de l’écologie qui sont les thèmes principaux des électeurs potentiels après la guerre en Ukraine.

Nos invités  :

  • Dominique Reynié, professeur des universités à Sciences Po et directeur général de la Fondation pour l’innovation politique.
  • Luc Rouban, directeur de recherche au CNRS / CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po). Auteur de “Les raisons de la défiance” (éd. Presses de Sciences Po, 2022).

L'équipe