Algérie : comment se dessine l'après Bouteflika ?

Une étudiante algérienne manifeste. 02/04/2019
Une étudiante algérienne manifeste. 02/04/2019 ©AFP - RYAD KRAMDI
Une étudiante algérienne manifeste. 02/04/2019 ©AFP - RYAD KRAMDI
Une étudiante algérienne manifeste. 02/04/2019 ©AFP - RYAD KRAMDI
Publicité

"Qu’ils partent tous", c’est le slogan qui devrait retentir aujourd’hui dans les rues des villes algériennes. Malgré la démission mardi du président Abdelaziz Bouteflika, de nombreux algériens ont appelé à défiler en masse ce vendredi pour obtenir la chute totale du « système » au pouvoir.

Avec
  • Benjamin Stora Historien, auteur du rapport public "Les questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d'Algérie" commandé en juillet 2020 par le président de la République
  • Sofia Djama réalisatrice

Après six semaines de protestation, ils souhaitent maintenir la pression sur le régime et refusent la transition prévue par la Constitution qui maintient les mêmes acteurs aux commandes. Alors que ce mouvement spontané et horizontal ne dispose pas de leader, et que l’opposition traditionnelle a été affaiblie par le régime, l’Algérie pourra-t-elle se trouver une alternative politique à Bouteflika ? 

Notre invité est Benjamin Stora, historien, spécialiste du Maghreb contemporain, président du Musée national de l’histoire de l’immigration, vous êtes l’auteur notamment de La guerre d’Algérie vue par les algériens écrit avec Renaud de Rochebrune et publié aux éditions Denoël. 

Publicité

Il est rejoint en deuxième partie d’émission par Sofia Djama, cinéaste algérienne, réalisatrice du film Les Bienheureux sorti en 2017, en duplex depuis Berlin. 

L'équipe