Algorithmes : cerveaux et  sociétés à l’épreuve
Algorithmes : cerveaux et  sociétés à l’épreuve ©Getty - alexsl
Algorithmes : cerveaux et sociétés à l’épreuve ©Getty - alexsl
Algorithmes : cerveaux et sociétés à l’épreuve ©Getty - alexsl
Publicité

Peut-on réguler les réseaux sociaux ? Où se situe le levier ? Du côté de la technique ou du modèle économique ? Et qui peut l’actionner ? Les États, les usagers ou les entreprises ?

Avec

Panne mondiale le 4 octobre 2021. Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger sont indisponibles. Une mauvaise publicité pour Facebook. Qu’à cela ne tienne. Un mois plus tard, son fondateur Mark Zuckerberg annonce un changement de nom : la compagnie s’appellera désormais Meta. Et elle ambitionne de créer un univers numérique parallèle en 3D, un "metaverse", rien de moins. L’annonce intervient en pleine affaire des Facebook Files. Une révélation de documents qui accusent : les algorithmes de Facebook échapperaient à leurs créateurs, les politiques de modération seraient faibles, et les effets nocifs de l’usage des réseaux sociaux pour les plus jeunes, connus par la firme. 

Peut-on réguler Facebook et les autres géants du numérique ? 

Peut-on poser des limites au pouvoir des réseaux sociaux ? Peut-on s'assurer qu’ils servent une conversation mondiale sereine et pas la dissémination de fausses informations ? Aux États-Unis comme en Europe la classe politique s’empare à bras le corps du sujet ; Digital Services Act, Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle (PMIA)... Mais quel est l’ennemi ? L’outil ? Les algorithmes et leur implacable logique ? Ou le modèle d’affaires des marques ? Où se situe la contradiction et comment la résoudre ? Bruno Patino, auteur de plusieurs ouvrages sur le numérique, rappelle qu’Internet a eu des pères qui croient toujours à une hypothèse : un réseau au service plutôt qu’au détriment de tous. 

Publicité

Invité

  • Bruno Patino, président de la chaîne franco-allemande ARTE, auteur de Tempête dans le bocal. La nouvelle civilisation du poisson rouge (Grasset, 5 janvier 2022)

L'équipe