Les ruptures de stocks de plus en plus importantes dans les grandes surfaces témoignent d'une économie déliquescente et de comportements irrationnels en situation d'épidémie  ©AFP
Les ruptures de stocks de plus en plus importantes dans les grandes surfaces témoignent d'une économie déliquescente et de comportements irrationnels en situation d'épidémie ©AFP
Les ruptures de stocks de plus en plus importantes dans les grandes surfaces témoignent d'une économie déliquescente et de comportements irrationnels en situation d'épidémie ©AFP
Publicité
Résumé

Alors que la France se prépare au passage au stade 3 de la crise sanitaire, Bruno Le Maire a dévoilé plusieurs mesures à destination des entreprises. Quel sera l’impact de cette pandémie sur l’économie mondiale mais aussi sur la croissance française ? Éléments de réponse avec nos invités du jour.

avec :

Aurélie Trouvé (économiste et porte-parole d’Attac.), Jean-Hervé Lorenzi (Professeur émérite à l'université Paris-Dauphine, président du Cercle des économistes).

En savoir plus

Tourisme, transport, événementiel… Plusieurs secteurs de l’économie sont très fortement impactés par l’épidémie de Covid-19. Lundi, les bourses mondiales ont connu des chutes comparables à celles enregistrées en 2008, accentuées par la baisse des cours du pétrole. Pour aider les membres de l’Union européenne à surmonter les conséquences de la pandémie, le Conseil européen a annoncé mardi la création d’un fonds de 25 milliards d’euros. Et alors que la France se prépare au passage au stade 3 de la crise sanitaire, Bruno Le Maire, Ministre de l'Économie et des Finances, a dévoilé une série de mesures à destination des entreprises. Quel sera l’impact de cette pandémie sur l’économie mondiale mais aussi sur la croissance française ? Faut-il revoir les règles de la mondialisation ?

Pour répondre à ces questions, nous recevons Jean-Hervé Lorenzi, président du Cercle des économistes, professeur émérite à l'université Paris-Dauphine, et Aurélie Trouvé, économiste, porte-parole d’ATTAC.

Publicité
5 min

Les failles de l'économie globalisée face à l'épidémie 

Cette épidémie est révélatrice de grande fragilité d'un système capitaliste mondialisé et dont on voit aujourd'hui les grandes limites. Il faut espérer aussi qu'on en tire des enseignements à plus long terme. Aurélie Trouvé

"Nous sommes rentrés dans l'explosion du système mondial de relations interétatiques" Jean-Hervé Lorenzi

"Aujourd'hui, on voit avec cette crise à quel point les circuits ont été mondialisés, à quel point on est dépendant d'un certain nombre d'export et d'import. À tel point qu'un choc qui ici, est un choc sanitaire, mais qui pourrait être aussi un choc géopolitique peut déstabiliser entièrement ou fortement notre système économique." Aurélie Trouvé

Vers une crise économique digne de celle de 2008 ? 

"Pour des pays comme les Etats-Unis, la baisse de la Bourse est très, très importante. Simplement parce que c'est une partie de du pouvoir d'achat des citoyens américains, puisque c'est beaucoup plus répandu que chez nous. Autre aspect, une crise financière qui, contrairement à celle de 2008, est une conséquence plutôt qu'un point de départ, joue sur la capacité des entreprises à pouvoir résister à une crise économique." Jean-Hervé Lorenzi

"Il faut que le système bancaire soit mis au service, notamment des PME qui vont être les plus en difficulté parce qu'elles n'ont pas cette trésorerie pour passer l'orage. Et notamment, il faut espérer que la Banque centrale européenne fonde vraiment sa politique là-dessus." Aurélie Trouvé

Il faut absolument éviter que les dégâts des jours qui viennent, finalement, empêchent une reprise favorable. Jean-Hervé Lorenzi

Vous pouvez (ré)écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

3 min
Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Léa Capuano
Collaboration
Pauline Chanu
Production déléguée
Louison Carroué
Collaboration
Maïwenn Guiziou
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation