Un agent de sécurité en combinaison de protection contrôlant un automobiliste avant de prendre sa température. Pékin le 25 février 2020.
Un agent de sécurité en combinaison de protection contrôlant un automobiliste avant de prendre sa température. Pékin le 25 février 2020.
Un agent de sécurité en combinaison de protection contrôlant un automobiliste avant de prendre sa température. Pékin le 25 février 2020. ©AFP - GREG BAKER
Un agent de sécurité en combinaison de protection contrôlant un automobiliste avant de prendre sa température. Pékin le 25 février 2020. ©AFP - GREG BAKER
Un agent de sécurité en combinaison de protection contrôlant un automobiliste avant de prendre sa température. Pékin le 25 février 2020. ©AFP - GREG BAKER
Publicité
Résumé

Alors les foyers infectieux du coronavirus se multiplient dans le monde, vit-on aujourd'hui un moment de bascule dans la propagation de l'épidémie ?

avec :

Eric d'Ortenzio (Médecin et épidémiologiste, ANRS-Maladies infectieuses émergentes/Inserm), Vittoria Colizza (Directrice de recherches à l'Inserm et spécialiste en modélisation des maladies infectieuses), Anne-Claude Crémieux (Infectiologue).

En savoir plus

L'épidémie de coronavirus s'est étendue ce mardi à deux nouvelles régions en Italie, la Toscane et la Sicile. La Suisse a également annoncé son premier cas. Au total, ce sont plus d'une trentaine de pays qui sont maintenant touchés par la propagation du virus.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré ce mardi que l'épidémie de coronavirus était maintenant "à nos portes", tout en assurant que la situation restait sous contrôle. 

Publicité

Faut-il s'inquiéter de l'augmentation du nombre de cas hors de Chine ? Comment se propage une épidémie et quand bascule-t-on vers la pandémie ? Vit-on aujourd'hui un moment de bascule dans la lutte contre la propagation du virus ?

Pour en parler, nous recevons Vittoria Colizza, physicienne, directrice de recherches à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et Eric D’Ortenzio, médecin épidémiologiste à l'Inserm, coordinateur scientifique du réseau REACTing un consortium multidisciplinaire qui peut intervenir sur toutes les émergences infectieuses.

Ils seront rejoints par Anne-Claude Crémieux, professeur en maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Louis à Paris, auteure de “Gouverner l'imprévisible. Pandémie grippale, SRAS, crises sanitaires” (ed. Lavoisier)

De l'épidémie à la pandémie ? 

Pour l'instant, il n'y a pas de traitement efficace et de vaccins préventifs. Eric D’Ortenzio

"La dimension de l'épidémie a complètement changé ces derniers jours." Vittoria Colizza 

Ce qui est sûr c'est que l'on est mieux préparé qu'hier. Il y a eu une série de crises depuis 2003, à commencer par le SRAS qui ont permis de mettre en place un système de préparation.  […] Dire qu'on est prêt, on le saura plus tard mais aujourd'hui il est important de se préparer. Anne-Claude Crémieux 

La difficile question de la fermeture des frontières 

"C'est quelque chose qui ne sert à rien. On le connaît par rapport à l'évidence empirique d'autres maladies, d'autres épidémies et pandémies  qu'on a déjà vécu. On connaît ça aussi d'un point de vue scientifique. Plusieurs études l'ont montré, effectivement. [...] La chose la plus importante est vraiment la mise en quarantaine, surtout parce qu'on sait qu'il s'agit d'un virus qui peut ou pas montrer des symptômes. La personne peut se sentir très bien et décider alors de continuer à faire sa vie normale.  Vittoria Colizza

À lire : Coronavirus : "Fermer les frontières n'est pas efficace, les virus n'ont pas de passeport"

À lire : Coronavirus : une épidémie de fake news

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Léa Capuano
Collaboration
Pauline Chanu
Production déléguée
Louison Carroué
Collaboration
Maïwenn Guiziou
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation