La ville "fantôme" de Wuhan, symbole d'une société tournant au ralenti depuis le début de l'épidémie du virus COVID-19
La ville "fantôme" de Wuhan, symbole d'une société tournant au ralenti depuis le début de l'épidémie du virus COVID-19
La ville "fantôme" de Wuhan, symbole d'une société tournant au ralenti depuis le début de l'épidémie du virus COVID-19 ©AFP - Noel Cellis
La ville "fantôme" de Wuhan, symbole d'une société tournant au ralenti depuis le début de l'épidémie du virus COVID-19 ©AFP - Noel Cellis
La ville "fantôme" de Wuhan, symbole d'une société tournant au ralenti depuis le début de l'épidémie du virus COVID-19 ©AFP - Noel Cellis
Publicité
Résumé

La diffusion du virus COVID-19 commence à se propager à l'ensemble de la planète et affecter les marchés financiers. Dès lors, doit-on s'inquiéter à long terme des répercussions économiques et sociétales d'une telle épidémie ?

avec :

Alice Ekman (Analyste responsable de l'Asie à l'Institut des études de sécurité de l'Union européenne (EUISS)), Sébastien Jean (Economiste, directeur du CEPII et directeur de recherches à l’INRAE).

En savoir plus

Le coronavirus met «l’économie mondiale en danger», avertit l'OCDE. C’est par ces mots que  l'Organisation de coopération et de développement économiques décrit les conséquences de l’épidémie, faisant passer la prévision de croissance mondiale de 2,9 à 2,4% pour 2020. En 20 ans, la Chine est devenue le centre névralgique de la mondialisation, dont dépend très fortement l’économie mondiale. 

Quelles fragilités de la mondialisation révèle l’épidémie ? En quoi est-elle révélatrice d’une crise de plus grande ampleur ? Les réponses politiques sont-elles à la hauteur des enjeux ? 

Publicité

Pour en parler nous recevons l’économiste Sébastien Jean, directeur du CEPII. Il sera rejoint par  Alice Ekman, analyste responsable de la Chine et de l’Asie à l’Institut des études de sécurité de l’Union Européenne, autrice de « Rouge vif : l’idéal communiste chinois » (éditions de l’Observatoire).

Une récession économique inédite ? 

Je ne crois pas qu'il y ait eu des épisodes de chutes aussi violentes et aussi profondes. Et d'ailleurs, cette chute est même plus grave et plus soudaine que celle qu'on a observée au moment de la crise financière. Sébastien Jean

**"**L'OCDE, dans ses prévisions d'hier (en référence au taux de croissance mondial), a fait deux scénarios. Par rapport à notre prévision précédente, le taux de croissance serait de 2,3%, dans un scénario modéré. On enlève un demi-point, ce qui est déjà très, très important à l'échelle mondiale. Si le  scénario de crise est un peu plus durable et grave. On divise ce niveau de croissance par deux, ce qui signifie en fait une récession pour beaucoup de pays dans le monde." Sébastien Jean 

" Il y a eu des pénuries, par exemple de matériel médical. Que s'est-il passé en Chine? Les autorités ont interdit à certains des fournisseurs d'exporter. C'est ce lien de dépendance auquel on peut être soumis. On est dans une situation où  on s'appuie trop sur les importations, mais sur des produits stratégiques." Sébastien Jean 

L'influence de la Chine dans l'économie mondiale et sa réaction face à la crise 

Le poids de la Chine dans l'économie mondiale a aujourd'hui plus que doublé depuis 2003 (date de l'épidémie du SRAS), elle représente environ un cinquième du PIB (près de 20%) contre contre 8,7 %  en 2003. Alice Ekman

"Il est à prévoir un renforcement du rôle de l'État (chinois) dans l'économie dans les prochains mois. Même si l'État n'a pas les mêmes moyens  qu'au lendemain de la crise économique et financière de 2008-2009. C'est d'ailleurs le cas dans de nombreuses situations similaires. [...] Les secteurs les plus touchés seront soutenus massivement par l'Etat, comme l'Etat l'a toujours fait lors des crises passées. Alice Ekman

Quelles conséquences à l'échelle de la planète ? 

"Concrètement, il pourrait causer une baisse des achats de produits agricoles américains par la Chine [...] Autre report de négociations internationales la négociation pour un traité d'investissement entre la Chine et l'Union européenne, qui était en cours de négociation qui est fortement ralenti." Alice Ekman

Les conséquences de cette crise pour les relations internationales, économiques et politiques vont se combiner.Ce contexte marqué par la rivalité géopolitique et par la guerre commerciale est créé notamment par une crainte de beaucoup de décideurs aux Etats-Unis d'être trop dépendants de la Chine. Sébastien Jean

En savoir plus : L'épidémie de coronavirus va-t-elle provoquer la démondialisation ?

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Léa Capuano
Collaboration
Pauline Chanu
Production déléguée
Louison Carroué
Collaboration
Maïwenn Guiziou
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation