La dramaturge et écrivaine Eve Ensler en mai 2019 à New York
La dramaturge et écrivaine Eve Ensler en mai 2019 à New York ©AFP - Nicholas Hunt
La dramaturge et écrivaine Eve Ensler en mai 2019 à New York ©AFP - Nicholas Hunt
La dramaturge et écrivaine Eve Ensler en mai 2019 à New York ©AFP - Nicholas Hunt
Publicité

Elle est l’auteure d’un texte au retentissement planétaire, "Les Monologues du vagin". Elle fait aujourd’hui paraître l’ouvrage "Pardon". Après la déferlante planétaire de MeToo, le temps de la parole peut-il être suivi du temps du pardon ?

Avec

Il y a 25 ans, Eve Ensler brisait un silence dans les Monologues du vagin en donnant un espace aux femmes pour parler sans détour de sexualité féminine au théâtre. Alors que les remous de l’affaire Weinstein, dont le procès s’ouvre cette semaine, ne cessent de susciter de nouveaux témoignages, se pose la question délicate du pardon. 

Peut-on pardonner des actes de violence sexuelle ? Comment panser ses plaies lorsqu’on a été victime de tels abus ? 

Publicité

Pour en parler, nous recevons la dramaturge et écrivaine américaine Eve Ensler. Elle publie Pardon aux éditions Denoel. Elle y imagine la lettre d’excuse adressée par son père afin de lui demander pardon pour les violences sexuelles qu’il lui a fait subir. 

Elle sera rejointe par l’humoriste et comédienne Sophia Aram, une des nombreuses interprètes des Monologues du Vagin, et à l’affiche du spectacle « À nos amours ».

"Comme Harvey Weinstein, mon père était privilégié, il avait le pouvoir, il ne se remettait pas en question. J’ai attendu des excuses. Mais si je voulais des excuses, je devais les écrire moi-même. [...] Ce n’est pas une justification de son comportement, il n’y a pas de justification possible, mais c’est une explication." Eve Ensler

C’est la question critique : comment des hommes qui apparaissent être de bonnes personnes deviennent-elles des monstres ? Eve Ensler 

"Lorsqu’on élève des garçons et qu’on leur dit de devenir des hommes, cela signifie souvent d'annihiler leur tendresse, leur empathie." Eve Ensler

À propos des Monologues du vagin :

"Il était temps de donner la parole à nos vagins. Et Eve Ensler l’a fait avec finesse, ... Ça m’a bouleversé, c’était libérateur […] quand on voit le nombre de tabous qu’il y a autour du corps des femmes." Sophia Aram

"Il y a un langage universel des femmes, une oppression universelle des femmes. Le patriarcat est un virus mondial." Eve Ensler

"Je crois que maintenant, si on veut aller de l’avant, si on veut gagner cette guerre, il est important que les hommes entament ce processus de demander pardon de manière sincère." Eve Ensler

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Léa Capuano
Collaboration
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Production déléguée
Louison Carroué
Collaboration
Maïwenn Guiziou
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation