Marion Maréchal à la "Convention de la Droite" le 28 septembre 2019.
Marion Maréchal à la "Convention de la Droite" le 28 septembre 2019.
Marion Maréchal à la "Convention de la Droite" le 28 septembre 2019. ©AFP - Sameer Al-Doumy
Marion Maréchal à la "Convention de la Droite" le 28 septembre 2019. ©AFP - Sameer Al-Doumy
Marion Maréchal à la "Convention de la Droite" le 28 septembre 2019. ©AFP - Sameer Al-Doumy
Publicité
Résumé

Alors que se tenait ce samedi la première "Convention de la droite", les lignes semblent de plus en plus floues à la droite du paysage politique. Le tabou d'une alliance entre Les Républicains et le Rassemblement National est-il en train de tomber ?

avec :

Thierry Mariani (Ancien député LR, candidat aux élections européennes sur la liste du Rassemblement national).

En savoir plus

La recomposition des clivages politiques n’épargne pas la droite. Ce samedi a eu lieu la première “Convention de la droite”. Derrière ce rendez-vous, une volonté affichée : poser les jalons de l’union des courants conservateurs. Assiste-t-on à un bouleversement des clivages et des alliances entre droite et extrême droite ? Une digue est-elle en train de tomber ? 

Pour en parler, nous recevons Thierry Mariani, ancien député RPR, UMP et LR, et ministre sous la présidence Sarkozy. Au début de l’année, il a annoncé son ralliement au Rassemblement National et a été élu député européen sous cette étiquette. 

Publicité

L'immigration

"À terme, oui, il faudra revoir le droit du sol." Thierry Mariani.

Thierry Mariani plaide pour un durcissement des conditions d'accueil sur le territoire français : "Il faut revoir les conditions du regroupement familial, augmenter les conditions de revenus, de durée." 

"L’immigration sera le principal problème de l’Europe les 50 prochaines années à cause de la démographie africaine." Thierry Mariani.

Les alliances à droite et à l'extrême droite

Pour accéder aux responsabilités, le Rassemblement National ne peut pas faire cavalier seul : "Aujourd’hui, sans alliance, il est impossible pour le RN de franchir la barre des 50%... Il faut élargir à tous ceux qui partagent nos valeurs : ceux qui ont une sensibilité souverainiste." Thierry Mariani.

L'international : la Russie et la Syrie

Pour Thierry Mariani, la Russie n'est pas une menace sur le plan géopolitique :"La Russie n’est pas un danger. Il y a le problème de la Crimée. La Crimée pour les Russes c’est leur Alsace-Lorraine. La Russie, ces trente dernières années, n’est pas un pays agresseur, en tout cas beaucoup moins que ce que ne font les États-Unis." 

À propos de la Syrie, Thierry Mariani affirme que la dictature du président Assad est le régime le plus dans l'intérêt de la France : "L’intérêt de la France c’est d’avoir une stabilité en Syrie et dans cette région. [...] Il y a pire que la dictature, il y a l’anarchie." 

"Les dictatures laïques très souvent évoluent, les dictatures religieuses, jamais." Thierry Mariani.

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Elodie Piel
Collaboration
Léa Capuano
Collaboration
Pauline Chanu
Production déléguée
Louison Carroué
Collaboration
Maïwenn Guiziou
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation