Coucher de soleil  ©Maxppp - Silas Stein
Coucher de soleil ©Maxppp - Silas Stein
Coucher de soleil ©Maxppp - Silas Stein
Publicité
Résumé

Que se passe-t-il si l'on prend la fin du monde au sérieux ? C'est ce qu'entreprend Pierre-Henri Castel dans Le mal qui vient : Essai hâtif sur la fin des temps. Par cette expérience de pensée, il interroge ce qui adviendra de notre moralité dans les derniers temps de l'humanité.

avec :

Pierre-Henri Castel (philosophe, psychanalyste, directeur de recherches au CNRS, EHESS/Paris Sciences et Lettres, LIER-Fonds Yan Thomas).

En savoir plus

Face à la litanie des catastrophes climatiques, des prévisions alarmantes, mais aussi de l’attention croissante portée aux théories de l’effondrement, l’idée que la fin est proche semble imprégner les mentalités. Mais que se passe-t-il si l’on prend cette hypothèse au sérieux ? Que devient l’action humaine et la morale lorsqu’il n’y a plus de lendemain ?  Comment vivre avec la fin du monde ? Pourquoi continuer d’agir pour sauver le monde si l’on sait l’inéluctabilité de sa destruction ? 

Nous recevons ce matin Pierre-Henri Castel, psychanalyste et philosophe, pour poser ces questions sous un jour inédit : si notre destin se joue d’ici quelques siècles, que devient notre morale lorsqu’il reste peu de temps pour être heureux ? Finalement, être proche de la fin du monde, est-ce vraiment grave, et après tout, comment finir en beauté ?  

Publicité

Cette destruction de la nature est liée aux injustices de notre système contemporain et à la production de choses qui ont des valeurs pour nous : notre civilisation porte sa fin.

L'angoisse paralyse et les effets de résignation qui en découlent son répandus. Comme on a beaucoup essayé l'angoisse, j'ai proposé d'essayer l'effroi. On va finir par avoir tellement peur que l'on va se réveiller. 

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Production déléguée
David Jacubowiez
Réalisation