Le Président de la République française, Emmanuel Macron.
Le Président de la République française, Emmanuel Macron. ©Getty - Thierry Monasse
Le Président de la République française, Emmanuel Macron. ©Getty - Thierry Monasse
Le Président de la République française, Emmanuel Macron. ©Getty - Thierry Monasse
Publicité

Comment devient-on président de la République sans avoir été jamais élu ni membre d’aucun parti ?

Avec

Comment devient-on président de la République sans avoir été jamais élu ni membre d’aucun parti ? C’est à cette question que tente de répondre l’enquête de Marc Endeweld. Son livre Le grand manipulateur propose ainsi une cartographie des différents réseaux de pouvoir et d’influence qui ont, à un moment ou à un autre de la carrière d’Emmanuel Macron, aidé à son ascension. Reste une question : un candidat aidé devient-il forcément un président obligé ? 

Pour en discuter aujourd’hui dans Les Matins de France Culture, Guillaume Erner reçoit Marc Endeweld et Raphaëlle Bacqué.

Publicité

Marc Endeweld 

À travers mes enquêtes précédentes, sur les questions du commerce international, de la Françafrique ou de l'armement, j'ai découvert différents interlocuteurs. Je me suis intéressé aux réseaux transversaux qui font de l'influence ou qui ont des intérêts puissants. 

Emmanuel Macron, s'il se rapproche de Nicolas Sarkozy, c'est que ses réseaux se sont mis à sa disposition. Dès 2013, Emmanuel Macron organise des réunions de communicants pour sa communication personnelle et sa future ambition politique dans le dos de François Hollande. II a pu inviter Franck Louvrier, illustre conseiller communication de Nicolas Sarkozy.

Contre François Hollande, il n'a pas hésité à utiliser les réseaux de la droite et de Nicolas Sarkozy.

La nouveauté avec Emmanuel Macron, c'est qu'il a conquis le pouvoir sans véritable parti politique constitué par le passé. Une partie des réseaux ont parfois accès directement au président de la République. L'autre spécificité, c'est d'avoir joué des réseaux parfois contradictoires, ce qui brouille les pistes.

Puisqu'Emmanuel Macron n'est pas entouré par un parti traditionnel,  il est directement ébranlé dès qu'une affaire ressort sur son parcours. C'est ce qu'illustre l'affaire Benalla. 

Macron tue en politique comme il tuait dans le monde économique.

Raphaëlle Bacqué 

Ce n'est pas illégal d'avoir des lobbyistes ou de vouloir faire des affaires. Mais il y a des événements qui sortent des limites et sont illégaux. 

Avec Emmanuel Macron, les réseaux ont cru que quelqu'un sans parti serait encore plus malléable. 

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Pauline Chanu
Production déléguée
Roman Bornstein
Collaboration
Maïwenn Guiziou
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation